Une puce pour révolutionner le football

Les équipes de la Ligue nationale de football pourront bientôt analyser un nouveau type de statistiques.

Les informations amassées par les puces d’identification par radio fréquence (RFID) que les joueurs ont portées pendant la saison 2015 seront disponibles pour les équipes à compter du mois de mai. Un porte-parole de la NFL a précisé que chaque club recevra les données touchant ses propres joueurs.

Le propriétaire des Eagles de Philadelphie, Jeffrey Lurie, fait partie de ceux qui ont hâte que leur personnel analyse les informations recueillies.

« Ça va révolutionner notre sport, a déclaré Lurie mardi lors d’une rencontre des propriétaires d’équipes de la NFL. Nous obtiendrons des données biométriques en temps réel relatives aux joueurs sur le terrain, dans le stade. Le fait que nous puissions analyser toutes les statistiques qui sont disponibles par l’entremise du recrutement est déjà extraordinaire. Il faudra maintenant déterminer comment nous pouvons intégrer la science dans les sports pour obtenir des performances optimales… Ça évolue tellement rapidement. »

Les puces RFID — semblables à celles qui sont utilisées afin de renforcer la sûreté des cartes de crédit — sont des transmetteurs miniatures sans fil qui communiquent en temps réel les données de localisation, la vitesse et la distance entre les joueurs à un moment précis.

Chaque joueur a porté une puce implantée dans ses épaulettes pendant des matchs pour la première fois la saison dernière. Les équipes utilisaient depuis quelques années déjà des transmetteurs semblables sur leurs joueurs pendant les entraînements.

Les signaux émis par les puces RFID étaient envoyés à des récepteurs situés un peu partout dans les stades, et les données étaient immédiatement disponibles pour les télédiffuseurs. Ils étaient en mesure d’utiliser ces informations afin d’expliquer aux téléspectateurs l’emplacement précis ainsi que la vitesse de chaque joueur sur le terrain.

Les équipes qui sauront le mieux exploiter toutes les données disponibles obtiendront de toute évidence un avantage sur les autres. Cela pourrait changer la structure interne des organisations, et des experts en analyse statistique pourraient bientôt être embauchés à temps plein par celles-ci.

À voir en vidéo