À St. Louis, le blues des Blues

St. Louis — L’attaquant T.J. Oshie croit que les Blues de St. Louis essaient peut-être de gérer trop d’informations, ce qui pourrait contribuer à expliquer leur présente séquence de cinq défaites en six matchs.

«Je ne sais pas si c’est évident de l’extérieur, mais les gars ne se fient pas assez à leur instinct», mentionne Oshie, le 5e pointeur de son équipe.

Le club du Missouri a été surclassé 20-10 au chapitre des buts au cours de ses six dernières rencontres. Leur seule victoire pendant cette période a été obtenue à l’arraché, 3-2 en prolongation à Pittsburgh le 24 mars.

Les Blues veulent éviter un scénario semblable à celui de l’an dernier: ayant fini la saison régulière avec six revers d’affilée, ils ont ensuite été battus en 6 matchs au premier tour par les Blackhawks de Chicago.

«Je suis d’avis que dans une séquence semblable, le succès ne reviendra pas tout seul, dit l’entraîneur-chef, Ken Hitchcock. Il faut nous retrousser les manches et travailler. Nous sommes lents dans tous les aspects du jeu en ce moment.»

Occupant le 2e rang de la division Centrale de la Ligue nationale de hockey mais pourchassés de près par Chicago qui se trouve un seul point derrière, les Blues ont échappé leurs deux plus récentes rencontres à la maison.

Et les matchs restants au calendrier ne s’annoncent pas faciles. En plus de deux joutes face aux Hawks, les Blues finiront leur saison régulière contre le Wild du Minnesota, qui n’a pas perdu deux rencontres de suite depuis les 19 et 20 janvier.

Le Minnesota a connu un mois de mars de 11-3, et leurs trois revers ont été encaissés par la marge d’un but.

Les Blues se sont compliqué la tâche avec des départs amorphes ces derniers temps. Ils n’ont pas marqué au premier vingt à leurs 10 derniers matchs.

Leur tentative de se replacer dans la bonne voie commence jeudi avec la visite des Flames de Calgary, qui ont remporté leurs deux derniers matches à l’étranger.