Triplé français historique

Arnaud Bovolenta, Jean-Frédéric Chapuis et Jonathan Midol sont montés sur la plus haute marche du podium pour saluer la foule.
Photo: Associated Press Andy Wong Arnaud Bovolenta, Jean-Frédéric Chapuis et Jonathan Midol sont montés sur la plus haute marche du podium pour saluer la foule.

Sotchi – Pour la première fois de l’histoire olympique, la France a monopolisé jeudi le podium d’une épreuve aux Jeux d’hiver.

 

Jean-Frédéric Chapuis a remporté la médaille d’or en ski cross pour mener la France à un triplé historique aux Jeux de Sotchi. Arnaud Bovolenta est monté sur la deuxième marche du podium et Jonathan Midol a obtenu le bronze.

 

Midol a perdu l’équilibre en négociant le dernier saut du parcours. Il a chuté, mais est parvenu à glisser jusqu’à la ligne d’arrivée.

 

Leman chute

 

Dominant lors des deux rondes précédentes, le Canadien Brady Leman a été lent au départ de la finale et il s’est contenté de la quatrième place. En retard dès les premiers mètres du parcours du Parc extrême Rosa Khoutor, l’Albertain de 27 ans a réussi à remonter en troisième place, mais il a vite perdu du terrain pour retomber quatrième. Il a chuté en y allant le tout pour le tout dans un des derniers virages avant le dernier droit.

 

« Je me sens juste un petit peu mieux en ce moment qu’à Vancouver, a commenté Leman, qui s’était fracturé le tibia lors d’une descente d’entraînement aux JO de 2010. Ç’a été difficile de regarder mes coéquipiers des gradins à l’époque et tout ce que je voulais ici, c’était avoir une chance. Je me suis donné une vraie belle chance aujourd’hui et j’en suis très fier, mais c’est dur de se retrouver si près du podium sans y être. »

 

Les deux autres Canadiens en lice, le Montréalais d’adoption Chris Del Bosco et l’Ontarien David Duncan, ont été éliminés dès les huitièmes de finale. Del Bosco, qui avait fini quatrième aux JO de Vancouver en 2010, a officiellement terminé au 17e rang et Duncan, en 26e place.