Le Canadien - Insatisfait, Plekanec a l'impression de jouer «comme une fillette»

Tomas Plekanec a reçu l’appui de quelques partisans, dimanche soir.
Photo: Agence Reuters Tomas Plekanec a reçu l’appui de quelques partisans, dimanche soir.

Boston — Il est temps que le premier trio du Canadien se mette en marche dans cette série. Le Tricolore a pu prendre les devants 2-1 dans ce quart de finale de l'Association Est malgré la discrétion de sa première unité. En trois matchs, Alex Kovalev (1-1-2), Tomas Plekanec (0-2-2) et Andreï Kostitsyn (1-0-1) ne sont pas encore parvenus à s'imposer face à des Bruins qui pratiquent un échec-avant soutenu.

«Je ne suis pas content de mon jeu ces deux derniers matchs. J'ai l'impression de jouer comme une fillette, a déclaré Plekanec. Je dois être plus combatif autour du filet. Les Bruins nous surveillent de près et nous devons réagir. Jusqu'ici, notre réponse est bien timide.»

Plekanec ne croit pas que l'absence de Saku Koivu soit un facteur dans sa baisse de régime des derniers matchs. Le Tchèque avait éprouvé des problèmes avant même le début des séries, ayant été limité à deux buts en 13 rencontres. «Saku nous manque, c'est certain, dit-il. Mais nous avons été le meilleur trio de l'équipe contre les Bruins cette saison. Il faut seulement être plus énergique autour du filet. On joue trop mollement.»

Guy Carbonneau trouve Plekanec plutôt sévère envers lui-même. «Il ne joue quand même pas comme une fillette, a dit Carbo en riant. Mais c'est vrai qu'il peut mieux jouer.»

«Durant la saison, un joueur a plus de temps pour réaliser un jeu, il profite d'un meilleur espace sur la glace, a expliqué l'entraîneur. C'est différent à ce temps-ci de l'année. Un joueur doit travailler plus fort en séries au lieu de se fier à son talent. C'est pourquoi les joueurs qui ont le plus de succès se retrouvent dans les troisième et quatrième trios des deux équipes.»

Au dernier rang

L'attaque à cinq enregistre aussi des ratés contre Boston. Le Canadien occupe le dernier rang (5,6 %) après avoir maintenu la meilleure attaque massive de la ligue ces deux dernières années. «Les Bruins ont fait des ajustements. C'est maintenant à nous d'apporter des correctifs, explique Carbonneau. Doug Jarvis s'occupe à analyser les trois premiers matchs de la série. Il faut créer autre chose. Il est possible qu'on fasse appel à d'autres joueurs.»

On doit s'attendre à des changements en vue du quatrième match. Carbonneau s'est fait avare de commentaires lors de son point de presse. Il songe quand même à réintégrer Ryan O'Byrne dans la formation. Mark Streit serait alors muté à l'avant. Mathieu Dandenault pourrait écoper. Streit a éprouvé des problèmes dans les deuxième et troisième matchs. «Il a moins d'espace. L'aspect physique semble le déranger», a noté Carbo.