Pas le temps d'avoir le blues

Il y a des matchs qu'une équipe ne peut échapper. Demain, le Canadien va disputer un de ces matchs. Les Blues de St.Louis seront les visiteurs au Centre Bell et le Tricolore devra se méfier d'un relâchement face à une formation en apparence vulnérable.

Il s'agira de la première visite des Blues au Centre Bell depuis le 13 janvier 2004. Le Tricolore l'avait emporté 5-2.

Les joueurs de Guy Carbonneau n'ont pas beaucoup de succès contre les équipes de l'Association Ouest. En neuf rencontres, ils présentent un dossier de 3-5-1. Ils ne font guère mieux face aux clubs de la section centrale (1-2-1). Mais les Blues n'ont rien d'une puissance. Ils occupent l'avant-dernier rang dans l'Ouest. De plus, ils ont perdu 12 de leurs 13 dernières rencontres (1-10-2) alors qu'ils sont au milieu d'un voyage de neuf matchs qui les a déjà menés à Detroit, Vancouver, Calgary, Edmonton, San Jose et Anaheim. Après avoir traversé le continent hier, ils joueront à Montréal, Ottawa et Chicago.

«C'est un match qui ressemble à celui contre les Islanders. On ne peut l'échapper», a prévenu Patrice Brisebois après la partie contre New York. «On veut maintenir notre place parmi les meilleures équipes.»

Le Canadien va entreprendre la semaine au premier rang de la division nord-est, deux points devant les Sénateurs d'Ottawa. Le bleu-blanc-rouge se retrouve aussi au deuxième échelon de l'Association Est, un point derrière les Devils du New Jersey. Les Devils ont cependant un match en réserve.

«On va devoir être patients comme on l'a été contre les Islanders. On va devoir livrer le même genre de match, a indiqué Brisebois. On a un bon système et il faut le respecter. C'est en jouant bien défensivement qu'on va créer des occasions de marquer.»

«C'est pas le temps d'ouvrir le jeu, de poursuivre le vétéran défenseur. Il faut attendre les occasions. L'idée n'est pas de viser cinq buts mais d'attendre le bon moment comme un avantage numérique.»

Selon Brisebois, le match contre les Blues doit servir de préparation aux séries. «Il faut bien huiler la machine et retrouver nos automatismes.»

Un balayage?

Le Canadien va compléter sa semaine en affrontant les Bruins à deux reprises, jeudi à Boston et samedi à Montréal. Les Bruins sont menacés de rater les séries malgré une poussée (7-0-1) en février. Ils occupent le septième rang dans l'Est, trois points devant les Flyers de Philadelphie. Mais ils doivent se méfier des Sabres de Buffalo et des Capitals de Washington qui ne sont qu'à quatre et cinq points respectivement.

Le Tricolore, rappelons-le, a remporté ses six matchs contre les Bruins et pourrait balayer la série. Le Canadien a marqué 32 buts contre seulement 12 aux Bruins.