Alexandre Vinokourov: «J'ai retrouvé tout mon moral»

Montpellier — Grand animateur de la 11e étape du Tour de France entre Marseille et Montpellier hier, le Kazakh Alexandre Vinokourov a démontré que les points de suture posés sur ses genoux lors de sa chute dans le parcours vers Autun ne sont plus qu'un mauvais souvenir.

«Aujourd'hui [hier], je me sentais bien mieux qu'hier [mercredi] où j'avais été très près de tout abandonner. Mais bon, je n'ai pas encore les jambes de ma victoire sur les Champs-Élysées où j'avais aussi attaqué dans les derniers kilomètres», a déclaré à Montpellier le leader de la formation Astana.

«J'ai demandé à mes équipiers de rouler parce que je me sentais bien. On savait qu'on avait opéré une cassure, mais on ne savait pas qui était derrière, qu'il y avait Moreau par exemple. Pour nous, l'important était de gagner le plus de temps sur nos adversaires, de rouler en équipe. C'est clair, qu'aujourd'hui j'ai retrouvé tout mon moral.»

Mario Kummer, le directeur sportif d'Astana, a confirmé que le coureur numéro 1 reste bien Vinokourov.

«Notre capitaine est et restera "Vino"», a-t-il dit. «Mais il laissera Andreas [Kloeden] avoir un rôle libre. Nous espérons que nous aurons la possibilité de courir pour le classement. Mais le capitaine qui décidera est Vino.»

Au terme de la 11e étape Marseille-Montpellier, le meilleur coureur d'Astana est l'Allemand Kloeden, 7e, à 3,50 minutes du maillot jaune Michael Rasmussen. Vinokourov est 19e, à 8,05 minutes du Danois.