La piscine Baldwin fermée pour l’été

Ce sont 15 brumisateurs qui seront installés sur le territoire, notamment dans le parc Baldwin.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Ce sont 15 brumisateurs qui seront installés sur le territoire, notamment dans le parc Baldwin.

La piscine Baldwin, dans le Plateau-Mont-Royal, de même que la pataugeoire adjacente seront fermées pour tout l’été en raison de travaux majeurs et d’une contamination importante du terrain situé au-dessus d’un ancien dépotoir.

En novembre dernier, l’arrondissement du Plateau avait octroyé un contrat pour la caractérisation des sols et des biogaz pour le site de la piscine Baldwin, en prévision de sa reconstruction. L’analyse visait aussi le jardin communautaire Baldwin, transformé depuis 2006 en jardin de fleurs en raison de la présence de plomb et de métaux lourds dans le sol.

Compte tenu de la contamination importante du site, l’obtention d’un permis du ministère de l’Environnement sera nécessaire avant d’entreprendre les travaux. D’ici là, la piscine ne pourra être utilisée, car elle est trop vétuste, a indiqué la conseillère Maeva Vilain. « Le système de filtration de la piscine ne fonctionne plus et il est trop ancien pour qu’on puisse trouver les pièces de rechange », explique-t-elle.

« Ça fait longtemps qu’on sait qu’il faut faire des travaux et que ceux-ci seront longs. Dans les années précédentes, on a essayé de faire durer la piscine le plus longtemps possible. On a tout tenté pour la garder ouverte cette année, mais ça n’a pas été possible », dit l’élue.

L’approbation de Québec pour la décontamination des sols et la reconstruction de la piscine pourrait être complexe à obtenir, mais l’arrondissement s’attend à pouvoir entreprendre les travaux en septembre prochain. On ignore toutefois si la piscine sera prête pour l’été 2022.

Le Plateau-Mont-Royal ne compte qu’une seule autre piscine extérieure, celle du parc Laurier, qui est déjà très achalandée et qui, encore cet été, ne pourra accueillir qu’un nombre limité de baigneurs compte tenu des règles sanitaires liées à la COVID-19.

Maeva Vilain souligne toutefois que les heures d’ouverture des piscines intérieures du Centre du Plateau et du Bain Lévesque seront prolongées et que 15 brumisateurs seront installés sur le territoire, notamment dans le parc Baldwin.

Les jeux d’eau du parc Baldwin seront aussi fermés pour l’été, mais ce dossier est plutôt lié aux travaux de rénovation du chalet qui accusent du retard.

Quant aux pataugeoires des parcs La Fontaine et Jeanne-Mance, elles seront également fermées puisqu’il s’agit de bassins sans système de circulation de l’eau. L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ne recommande pas que ce type d’équipement soit maintenu en activité en temps de pandémie. Des jeux d’eau seront toutefois accessibles sur d’autres sites, notamment au parc Saint-Pierre-Claver et au parc Jean-Duceppe.

Plusieurs parcs montréalais, parmi lesquels le parc Baldwin, sont situés sur d’anciens dépotoirs. En 2016, la Ville de Montréal avait publié une carte d’anciens dépotoirs sur lesquels des parcs ont été aménagés et des résidences ont été construites. Elle soutenait à l’époque que les risques pour la santé des citoyens étaient « très faibles ».

À voir en vidéo