Secteur public: entente de principe globale à la CSN

Les quatre fédérations concernées de la CSN vont maintenant consulter les délégués des syndicats visés d’ici mercredi prochain, en santé et services sociaux ainsi qu’en éducation.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Les quatre fédérations concernées de la CSN vont maintenant consulter les délégués des syndicats visés d’ici mercredi prochain, en santé et services sociaux ainsi qu’en éducation.

À son tour, la CSN a conclu une entente de principe globale avec Québec, qui inclut les salaires et les conditions de travail.

La présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a confirmé l’information mercredi. « Je suis très heureuse d’annoncer une entente de principe globale avec la CSN, qui représente près de 155 000 employés. Cela fait en sorte qu’une entente de principe a été conclue avec près de 80 % des employés du secteur de la santé et 98 % des employés du secteur de l’éducation », a-t-elle écrit sur Twitter.

Les quatre fédérations concernées de la CSN vont maintenant consulter les délégués des syndicats visés d’ici mercredi prochain, en santé et services sociaux ainsi qu’en éducation.

Et, si ces délégués des syndicats entérinent l’entente de principe, le tout sera ensuite soumis aux membres, lors d’assemblées générales, a confirmé mercredi la Confédération des syndicats nationaux.

La centrale syndicale n’a pas voulu dévoiler le contenu de l’entente avant qu’elle soit présentée aux délégués des syndicats concernés.

Et à l’APTS

Du côté de l’APTS aussi, il y a progrès, mais à un stade moins avancé du processus.

Pour l’instant, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux a reçu une « offre patronale globale », sur laquelle son conseil national de négociation se penche mercredi. S’il l’accepte, elle sera alors considérée comme une entente de principe.

Cette éventuelle entente de principe serait alors soumise au conseil général, puis, le cas échéant, aux 60 000 membres de l’APTS.

L’APTS représente des technologistes médicaux, des psychologues, des nutritionnistes et autres, qui travaillent dans les centres jeunesse et dans les établissements de santé.

Plus tôt aujourd’hui, la FTQ a annoncé que son entente de principe, qui avait été conclue le 29 mai, avait été entérinée à 94 % par ses membres.

Les conventions collectives qui couvrent 550 000 employés de l’État sont échues depuis le 31 mars 2020. Celles qui sont présentement négociées arriveront à échéance le 31 mars 2023.

À voir en vidéo