La vaccination progresse à Montréal

Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir

La vaccination va bon train à Montréal. Selon la directrice régionale de santé publique de Montréal, Mylène Drouin, 61 % des personnes de 80 ans et plus sont maintenant vaccinées dans la métropole alors que ce taux atteint plus 40 % chez les gens âgés de 70 à 79 ans.

« Avec les rendez-vous pris dans les prochains jours, on devrait atteindre notre objectif de plus de 75 % dans le groupe des 80 ans », a indiqué la Dre Drouin alors qu’elle faisait le point sur la pandémie mercredi midi à l’occasion d’une allocution virtuelle devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

À ce jour, 214 000 doses de vaccin ont été administrées sur le territoire montréalais, a-t-elle dit.

La vaccination des groupes prioritaires dans les CHSLD et dans les résidences pour personnes âgées est en voie d’être terminée et les opérations de vaccination ont commencé dans les OBNL et les HLM où résident des personnes aînées. Celle des travailleurs de la santé prioritaire est par ailleurs complétée, a souligné la Dre Drouin.

La Santé publique procédera par la suite à la vaccination des personnes issues de groupes moins âgés et à celle des personnes atteintes de maladies chroniques et des autres travailleurs de la santé.

Montréal a reçu la semaine dernière plus de 75 000 doses du vaccin et 70 000 autres cette semaine. Un léger ralentissement est prévu la semaine prochaine, mais dès le 22 mars, le nombre de doses devrait augmenter et le nombre de personnes vaccinées pourrait atteindre 15 000 par jour, a expliqué Mylène Drouin.

On recense à l’heure actuelle 127 éclosions actives dans les milieux de travail, soit le tiers de l’ensemble des éclosions, dont une cinquantaine dans le secteur du commerce. Certaines éclosions ne comptent toutefois qu’un seul cas. Quant au variant britannique, il représente environ 20 % des nouveaux cas, mais la Dre Drouin estime que sa propagation a pu être contrôlée. « On semble avoir un certain plateau depuis quelques jours, ce qui nous fait dire que notre stratégie de suppression semble porter fruit. On va espérer que ça se poursuive », a-t-elle indiqué.

À son avis, il est trop tôt pour dire si la semaine de relâche entraînera une hausse des éclosions : « On va probablement voir, d’ici une semaine, si on a une tendance à la hausse dans nos cas et si ce sont des éclosions qu’on est capable de circonscrire très rapidement ».

La semaine dernière, le premier ministre Justin Trudeau avait indiqué s’attendre à ce que toute la population canadienne puisse être vaccinée d’ici la fin septembre.

À la lumière de ces prévisions, le président de la CCMM, Michel Leblanc, a demandé à Mylène Drouin si la tenue d’événements publics, comme des festivals, était envisageable cet été si on parvient à un taux de vaccination de 75 % en juillet. « Si on a 75 % de vaccination à Montréal, je vais être au paradis », a répondu la Dre Drouin. « On commence à réfléchir à la façon de planifier les activités extérieures. Est-ce que ça va être la Place des festivals remplie à pleine capacité tout le monde collé ? Je ne crois pas qu’on soit rendu là. Par contre, je pense qu’il y a probablement des façons — on l’avait fait l’été passé — de réfléchir à des mesures qui nous permettent, advenant une éclosion, de limiter certains contacts. Avec des mesures, j’ai bon espoir qu’on soit capable d’avoir un été intéressant. »

À voir en vidéo