Diminution des hospitalisations en vue au Québec

Pour la première fois depuis trois mois, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) anticipe une baisse des hospitalisations des patients atteints de la COVID-19 au Québec. Selon les dernières projections de l’INESSS, le risque de débordement dans les hôpitaux de Montréal et les régions avoisinantes est maintenant « peu probable » au cours des trois prochaines semaines.

« Toutefois, considérant que 80% des lits réguliers et 70% des lits de soins intensifs désignés sont déjà occupés par des patients COVID-19, des débordements ne peuvent être exclus dans certains hôpitaux », signale l’INESSS dans son dernier rapport, rendu public jeudi.

Dans les autres régions du Québec, un dépassement des capacités hospitalières au cours des trois prochaines semaines est « improbable », selon les projections de l’INESSS. Près de 60% des lits réguliers et de 30% des lits de soins intensifs désignés pour les patients atteints de la COVID-19 sont actuellement occupés, précise-t-on.

Le nombre de nouveaux cas a diminué de 27% par rapport à la semaine précédente, indique l’INESSS. Il atteint désormais le même niveau qu’au début du mois de décembre. Cette baisse vaut pour le Grand Montréal, comme pour les autres régions du Québec, ainsi que dans tous les groupes d’âge.

Les hôpitaux du Grand Montréal demeurent néanmoins sous pression. Cette semaine encore, près de 75% des hospitalisations anticipées le sont pour des résidents de cette région, d’après l’INESSS.

D'autres détails suivront.

À voir en vidéo