Québec aura 200 000 tests de dépistage rapide cette semaine, dit Trudeau

Les tests ID NOW d’Abbott permettent un dépistage en moins de 15 minutes.
Photo: Carlos Osorio Associated Press Les tests ID NOW d’Abbott permettent un dépistage en moins de 15 minutes.

Le Québec recevra 200 000 tests de dépistage rapide de la COVID-19 cette semaine, a affirmé le premier ministre Justin Trudeau mercredi. Le gouvernement Legault s’attend à en obtenir 30 000 jeudi, a-t-on indiqué au cabinet du premier ministre François Legault.

La ministre de la Santé, Patty Hajdu, avait affirmé la veille en mêlée de presse que le Québec était « la prochaine province à recevoir une livraison » et que « 200 000 tests » avaient déjà été envoyés. « Je peux confirmer à l’honorable député que le Québec va avoir ses 200 000 tests cette semaine », a clarifié M. Trudeau lors de la période des questions.

La cargaison comprend 30 500 tests ID NOW et 172 800 tests Panbio, produits par la compagnie pharmaceutique Abbott. Le premier requiert un appareil portatif pour être analysé, mais pas le second.

La députée libérale Marwah Rizqy s’était indignée la semaine dernière que l’Ontario ait reçu les 100 000 premiers tests livrés au gouvernement fédéral avant le Québec qui comptait pourtant le plus grand nombre de cas. Des tests qui pourraient être forts utiles, à son avis, pour faire du dépistage rapide dans les écoles pour éviter les absences inutiles.

Elle avait talonné le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, à ce sujet vendredi. « Pourquoi l’Ontario les a reçus en priorité et pas nous au Québec, lui avait-elle demandé. Seigneur Dieu, ça n’a pas de bon sens ! On est cinq fois pire que l’Ontario pour nos écoles. »

M. Roberge avait alors révélé que le gouvernement québécois allait bientôt recevoir plus de 60 000 tests du gouvernement fédéral. La vice-première ministre Geneviève Guilbault avait par la suite précisé en conférence de presse qu’un comité allait « déterminer la façon et les lieux où ces tests-là vont être distribués. »

Au moment où ces lignes étaient écrites, le ministère de la Santé du Québec n’avait pas répondu aux questions du Devoir sur l’allocation de ces tests.

Les tests ID NOW et Panbio d’Abbott permettent un dépistage en 15 minutes ou moins. Le gouvernement fédéral a commandé 7,9 millions tests ID NOW à la fin du mois de septembre et 20,5 millions de tests Panbio.

Des sources en coulisse à Ottawa indiquent que ce sont les provinces qui se sont entendues entre elles sur une échelle de priorité pour la livraison des tests et que, par conséquent, le Québec a accepté que la première livraison de tests rapides soit envoyée en Ontario. La province de Doug Ford aurait récemment manqué de réactif pour ses tests de dépistage réguliers.

Avec Hélène Buzzetti