L’isolement obligatoire à l’arrivée au Canada est prolongé au 31 août

Tout voyageur qui arrive en sol canadien, par voie terrestre, aérienne ou maritime, doit respecter l’ordre de quarantaine, peu importe s’il présente des symptômes ou non.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Tout voyageur qui arrive en sol canadien, par voie terrestre, aérienne ou maritime, doit respecter l’ordre de quarantaine, peu importe s’il présente des symptômes ou non.

Le gouvernement fédéral prolonge jusqu’au 31 août l’obligation pour toute personne franchissant la frontière canadienne de s’isoler durant 14 jours. Une décision qui vise à prévenir de nouvelles éclosions du coronavirus.

Tout voyageur qui arrive en sol canadien, par voie terrestre, aérienne ou maritime, doit respecter l’ordre de quarantaine, peu importe s’il présente des symptômes ou non.

Ce décret qui s’appuie sur la Loi sur la mise en quarantaine est entré en vigueur en mars et devait prendre fin sur le coup de minuit, le 1er juillet. Il a cependant été prolongé jusqu’au 31 août.

Les personnes qui défient cette consigne s’exposent à une peine de six mois d’emprisonnement ou à une amende de 750 000 $. Une somme qui peut être majorée à un million de dollars si le comportement volontairement délinquant entraîne la mort ou la contamination d’autres personnes.

La mise à jour du décret précise également que tout voyageur doit porter un masque au moment de franchir la frontière et durant ses déplacements jusqu’à l’endroit où il va s’isoler. Une seule exception est permise pour les personnes qui circulent à bord d’un véhicule personnel.

L’isolement obligatoire ne s’applique pas aux personnes qui passent régulièrement d’un côté à l’autre de la frontière pour du transport de marchandises ou pour fournir des services essentiels.