Feux de forêt : la situation s’améliore en Colombie-Britannique

La province a maintenu 56 ordres d’évacuation, un de moins que vendredi après-midi. Quelque 5000 propriétés sont touchées.
Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne La province a maintenu 56 ordres d’évacuation, un de moins que vendredi après-midi. Quelque 5000 propriétés sont touchées.

La situation s’est légèrement améliorée en Colombie-Britannique au chapitre des feux de forêt.

Le BC Wildfire Service a rapporté samedi matin 258 feux de forêt en activité sur son territoire, 17 de moins que lors du bilan présenté vendredi.

Plus tôt cette semaine, on recensait environ 300 feux en activité.

La province a maintenu 56 ordres d’évacuation, un de moins que vendredi après-midi. Quelque 5000 propriétés sont touchées.

Les résidents de près de 16 500 autres propriétés, soit plus de 1000 de moins que la veille, sont sur un pied d’alerte, c’est-à-dire qu’ils doivent être prêts à quitter à court terme leur domicile.

Pas moins de 3320 pompiers combattent les flammes, dont 94 en provenance de l’extérieur de la province.

100 pompiers mexicains

Le ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique a couvert d’éloges les 100 pompiers mexicains arrivés samedi dans la province pour travailler « épaule contre épaule » avec des équipes locales pour combattre les feux de forêt.

Le ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique a fait l’éloge de 100 pompiers du Mexique qui viennent d’arriver dans la province pour travailler « épaule contre épaule » avec des équipes locales luttant contre des centaines d’incendies de forêt.

Mike Farnworth a personnellement accueilli les pompiers lorsque leur avion est arrivé à Abbotsford, déclarant aux journalistes qu’il « ne pouvait pas assez remercier ces hommes et ces femmes d’avoir répondu à notre appel au soutien ».

M. Farnworth a indiqué que ces pompiers subiraient immédiatement des tests rapides de dépistage contre COVID-19. Ils rencontreront ensuite les responsables provinciaux de la lutte contre les feux de forêt avant, d’être envoyé au travail.

Il a ajouté qu’ils resteront dans la province pendant 30 jours.

À voir en vidéo