Des étudiants demandent 3 milliards pour la gratuité scolaire

Ottawa — La plus grande organisation d’étudiants au Canada enjoint au gouvernement fédéral de financer l’éducation de niveau collégial et universitaire de la même façon que la santé et de l’enchâsser dans la législation.

La Fédération canadienne des étudiants demande un projet de loi sur l’éducation postsecondaire qui mènerait le fédéral à être plus actif dans un domaine de juridiction provinciale. Le groupe étudiant affirme que le gouvernement fédéral devrait réaffecter l’argent de programmes tels que les régimes enregistrés d’épargne-études et plutôt créer un transfert annuel de 3,3 milliards aux provinces pour rendre l’éducation postsecondaire gratuite.

La fédération affirme que les fonds existants et les programmes d’épargne-études n’aident pas les étudiants à faibles revenus à payer pour leur éducation. L’effort de lobbying de la fédération envers les libéraux fédéraux, afin qu’ils incluent le financement de l’éducation dans leur premier budget, sera suivi par une autre semaine de lobbying étudiant à la fin du mois.

L’Alliance canadienne d’associations étudiantes va aussi faire du lobbying auprès des parlementaires pour s’assurer que les libéraux donnent suite à leurs engagements électoraux pour aider les étudiants, financer la recherche et l’innovation et réduire le chômage chez les jeunes.

1 commentaire
  • Patrick Daganaud - Abonné 9 février 2016 08 h 21

    Anniversaire du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels

    Il y a 50 ans (1966), le Canada a signé le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de l'ONU.

    Voici l'article 13 de ce pacte.
    Merci d'accorder votre attention à l'alinéa c).

    Article 13

    1. Les Etats parties au présent Pacte reconnaissent le droit de toute personne à l'éducation. Ils conviennent que l'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et du sens de sa dignité et renforcer le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Ils conviennent en outre que l'éducation doit mettre toute personne en mesure de jouer un rôle utile dans une société libre, favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux, ethniques ou religieux et encourager le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
    2. Les Etats parties au présent Pacte reconnaissent qu'en vue d'assurer le plein exercice de ce droit:

    a) L'enseignement primaire doit être obligatoire et accessible gratuitement à tous;

    b) L'enseignement secondaire, sous ses différentes formes, y compris l'enseignement secondaire technique et professionnel, doit être généralisé et rendu accessible à tous par tous les moyens appropriés et notamment par l'instauration progressive de la gratuité;

    c) L'enseignement supérieur doit être rendu accessible à tous en pleine égalité, en fonction des capacités de chacun, par tous les moyens appropriés et notamment par l'instauration progressive de la gratuité; (...) »

    Évitement fiscal, évasion fiscale, hyperconcentration de la richesse ou gratuité scolaire, que voulons-nous nous payer?

    Triste anniversaire que celui d'un Pacte où notre pays signataire, le Canada, renie sa signature et ne donne pas à son peuple le droit à la totale gratuité scolaire parce qu'il engraisse sa ploutocratie.