Le restaurant Pho King Bon s’excuse auprès de la communauté vietnamienne

Le restaurant remplace son appellation pour Pho King Bon, bistro fusion.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Le restaurant remplace son appellation pour Pho King Bon, bistro fusion.

Critiqué pour ses jeux de mots jugés « vulgaires et dégradants » par la communauté asiatique de la grande région de Montréal, le restaurant Pho King Bon, à Rosemère, s’excuse et promet de modifier son menu.

« Quoique nos intentions initiales n’ont jamais été de blesser qui que ce soit, nous reconnaissons aujourd’hui que certains jeux de mots ont pu être offensants pour [la communauté vietnamienne]. Le Restaurant Pho King Bon s’excuse donc auprès de tous ceux qui se sont sentis insultés par certains de nos jeux de mots », a déclaré le copropriétaire, Guillaume Boutin, dans un message d’excuses diffusé sur les réseaux sociaux lundi. Il se défendait jusqu’alors de vouloir simplement faire de l’humour.

Le restaurant changera le nom des plats et des boissons figurant sur son menu d’ici deux semaines, « en fonction du délai des graphistes et imprimeurs ».

« Nous modifierons notre appellation. Nous serons désormais un “bistro fusion” au lieu d’un “bistrot vietnamien” », est-il également précisé, ce qui laisse penser que le nom « Pho King Bon » restera pour sa part. Aucun des copropriétaires n’était disponible pour répondre aux questions du Devoir lundi concernant le flou entourant l’avenir du nom du restaurant.  


Ouvert il y a une dizaine de jours sur la Rive-Nord de Montréal, l’établissement s’était rapidement attiré les foudres de la communauté asiatique, et plus particulièrement vietnamienne, pour avoir utilisé la langue du pays afin de créer des jeux de mots phonétiques vulgaires et à caractère sexuel.

Son nom, « Pho King Bon », est une association entre un sacre en anglais bien connu et la soupe pho, un plat traditionnel vietnamien qui s’avère être la spécialité du restaurant. On retrouvait également dans son menu des plats tels que le « Pho Ké », le « Pho King Cochon », ainsi que des « cock-tails » du nom « Flash Thé Saint », le « Lichi Mwa Lku » et le « Pho Ktup ».

Deux pétitions ont été lancées sur Internet dans les derniers jours demandant à ce que l’administration du bistro de Rosemère change son nom et son menu. L’une d’entre elles a déjà récolté plus de 6500 signatures. Elle déplore l’utilisation de la langue vietnamienne pour créer des « noms insultants et irrespectueux ». « Encore pire, un des articles du menu est nommé “Viet Kong,” en référence au Việt Cộng et à la Guerre du Vietnam. Ceci est extrêmement insensible envers toutes les personnes qui ont vécu les atrocités de la guerre et du régime autoritaire au Vietnam », peut-on lire.

« Le Pho fait partie des traditions culinaires de ma famille qui a fui le Vietnam des Viet Cong. Comme plusieurs, j’ai trouvé́ le menu du restaurant Pho King Bon vulgaire, sexiste et insultant », a renchéri sur les réseaux sociaux la conseillère de la Ville de Montréal dans Peter-McGill, Cathy Wong. Elle estime « dommage » que le propriétaire n’ait pas profité de l’occasion pour changer complètement le nom de son restaurant.

L’administration du restaurant dit maintenant comprendre pourquoi son « shooter Viet Kong est inapproprié » et assure qu’il n’apparaîtra plus dans les nouveaux menus.

Offense à la langue française

En plus d’avoir « manqué de respect envers la culture et la langue vietnamienne », le restaurant a aussi manqué de respect envers la langue française, dit Cathy Wong, qui a hérité du dossier sensible de la langue française au sein de l'administration à la Ville de Montréal en juin. « Il me semble que notre langue est assez riche pour imaginer un nom plus respectueux et créatif», a-t-elle ajouté.

La semaine dernière, l’organisme Impératif français a d’ailleurs déposé une plainte à l’Office de la langue française du Québec (OQLF) contre le restaurant, jugeant son nom « inacceptable ». « On s’amuse à des jeux de mots de mauvais goût en martyrisant la langue française et la langue anglaise », avait lancé Jean-Paul Perreault, président de l’organisme, en entrevue avec le Devoir jeudi dernier.

Guillaume Boutin avait pour sa part assuré que le concept du nom du restaurant a reçu au préalable le feu vert du Registraire des entreprises.

Après réception de la plainte, l’OQLF a confirmé être intervenue auprès de l’entreprise pour faire «les vérifications nécessaires». Elle pourrait demander des corrections une fois son enquête terminée.

À voir en vidéo

16 commentaires
  • William Dufort - Abonné 8 septembre 2020 04 h 53

    Qui trouve ça drôle?

    "... le copropriétaire, Guillaume Boutin, dans un message d’excuses diffusé sur les réseaux sociaux lundi. Il se défendait jusqu’alors de vouloir simplement faire de l’humour."

    C'est vulgaire, c'est grossier et ce n'est surtout pas drôle, en plus d'être insultant. Genre d'humour pipi-caca d'école primaire ou d'adolesscents gers la fin d'une cuite mémorable. Sauf que des ados normaux, une fois dégrisés, ne trouvent plus ça très drôle. M. Boutin ne semble pas l'avoir compris, lui.

    Que l'OQLF fasse son travail et vite. Et si l'Office laisse passer ça, qu'on mette la clé sous la porte. Le ridicule l'aura tué.

    • Charles-Étienne Gill - Inscrit 8 septembre 2020 13 h 41

      Je comprends pas le rappor avec l'OQLF, c'est clairement le registre populaire.
      Les gens peuvent ne pas y aller, au moins il y a de la créativité.

      On peut écrire Home Depot ou Premium Outlet Montreal (sans accent) .

      Pho King Cochon, c'est un bon jeu de mot qui francise l'anglais en jouant en plus.
      La SRC voire Le Devoir encense Alaclair Ensemble (ex. le groupe était invité au lancement de RAD), mais quand on fait de la poésie dans la vie, on se fait ramasser, c'est ça?

      Pho King en français avec les phonèmes vietnamiens, c'est une façon de récupérer l'anglais. C'est brillant.

  • Marie-Hélène Gagnon - Abonnée 8 septembre 2020 05 h 49

    En français svp!

    Je crois qu'il y a un gros travail à faire de côté du Registraire des entreprises, il me semble qu'ils devrait s'assurer que le nom d'entreprise soit respectueux ET en français. C'est fou le nombre de noms anglophones des nouvelles entreprises!

    • Charles-Étienne Gill - Inscrit 8 septembre 2020 13 h 42

      Pho King Bon, c'est du français.

      Bien plus que Home Depot, «c'est fuck'in bon» c'est du registre populaire d'ado. Pas Home Depot ou Second Cup.

  • Raynald Goudreau - Abonné 8 septembre 2020 08 h 07

    Grossier, grossier ...

    Le nom des plats ne donnent pas envie d'y planter sa fourchette ou ses baguettes .Tout n'est pas drole enfin ...

  • Denis Briffaud - Abonné 8 septembre 2020 08 h 14

    Registraire des entreprises

    Effectivement, le Registraire des entreprises a manqué à son devoir de protéger la langue et la moralité du contenu.
    Quant à M. Boutin, il devrait peut-être aller grossir les rangs des soit disant humoristes qui affectent la scéne artistique depuis quelque temps. On est vraiment au ras des paquerettes !

  • Patrick Boulanger - Abonné 8 septembre 2020 09 h 27

    Si le coeur vous en dit, vous pouvez poster un avis google critique sur la Toile. Si les propriétaires n'ont pas à coeur le respect de la langue française (exemples du vocabulaire qu'ils utilisent sur la Toile : pho king deal; dumpling; take out; pho kit; free pouring; etc.), peut-être qu'ils respectent davantage leurs portefeuilles?