Le militant antivaccins François Amalega Bitondo restera détenu lors de son procès

Un mandat d’arrestation avait été lancé à l'endroit de François Amalega Bitondo parce qu’il ne s’est pas présenté dans la salle d’audience mardi, refusant de porter un masque à l’intérieur.
Photo: Anne-Marie Provost Le Devoir Un mandat d’arrestation avait été lancé à l'endroit de François Amalega Bitondo parce qu’il ne s’est pas présenté dans la salle d’audience mardi, refusant de porter un masque à l’intérieur.

Le militant antivaccins François Amalega Bitondo restera détenu lors de son procès pour entrave au travail des policiers, a statué une juge jeudi avant-midi.

La juge Annie-Claude Chassé, de la Cour municipale de Montréal, a déterminé que sa détention est la « seule façon » d’assurer sa présence.

« Questionné par le tribunal sur son intention de respecter les conditions l’obligeant à se présenter à sa date de procès dans le respect des règles sanitaires, ce dernier a été catégorique [en disant] qu’il ne porterait pas de masque, comme l’exige le décret de la Santé publique afin de se déplacer dans un lieu comme la Cour municipale de Montréal », a déclaré la juge. Elle a ajouté qu’il ne fait l’objet d’aucune exemption mentionnée au décret, y compris une raison médicale. « C’est d’ailleurs sous un faux prétexte qu’on lui a permis d’y accéder le 28 septembre », dit-elle.

L’homme de 43 ans a comparu par visioconférence de sa cellule de la prison de Bordeaux. Le juge Marc Alain avait lancé un mandat d’arrestation à son endroit lorsqu’il ne s’est pas présenté en salle d’audience mardi puisqu’il refusait de porter un masque à l’intérieur. Il a été arrêté plus tard en journée devant le bâtiment par des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

La juge Chassé a demandé que le procès soit fixé vendredi, puisque François Amalega Bitondo n’a aucun antécédent judiciaire et qu’il est déjà en prison depuis quelques jours. « Sinon, on enfreint ses droits », a-t-elle dit, en ajoutant qu’il s’agit d’une « situation assez particulière ».

À voir en vidéo