L’ouragan Larry a touché terre à Terre-Neuve : 60 000 foyers privés d’électricité

Le port de St-Johns était calme vendredi, à la veille de l'arrivée de l'ouragan Larry. 
Photo: Paul Daly La Presse canadienne Le port de St-Johns était calme vendredi, à la veille de l'arrivée de l'ouragan Larry. 

L’ouragan Larry a touché terre dans l’est de Terre-Neuve-et-Labrador avec la force d’une tempête de catégorie 1, selon le centre national des ouragans aux États-Unis, le National Hurricane Centre à Miami.

L’ouragan a touché terre à l’ouest de Long Harbour, sur l’ouest de la péninsule d’Avalon, vers 1 h 30 (heure avancée de Terre-Neuve), selon le Centre canadien de prévision des ouragans qui a observé des vents très forts avec des rafales dépassant les 180 km/h par endroit.

Une rafale maximale à 145 km/h a été observée à l’aéroport international de Saint-Jean.

Conséquence de ces vents forts, il y a près de 60 000 Terre-Neuviens qui se sont réveillés sans électricité dans le sud-est de la province.

Des dommages ont aussi été observés sur des maisons et le toit d’une école a notamment été arraché à Saint-Jean de Terre-Neuve.

Tôt samedi matin, Larry s’éloignait rapidement de Terre-Neuve-et-Labrador avec des vents maximums soutenus de 120 km/h.

La veille, les habitants de l’est de Terre-Neuve avaient fait leurs provisions alors qu’ils se préparaient à l’arrivée de l’ouragan, les autorités les ayant déjà prévenus que les vents forts pourraient les priver d’électricité.

Le gouvernement provincial leur recommandait de faire des provisions pour être en mesure de subvenir à leurs besoins pendant au moins 72 heures, en ayant à portée de main de l’eau, de la nourriture, des médicaments et des batteries.

Le Centre canadien de prévision des ouragans avait émis vendredi des alertes de tempête tropicale, de vent et de pluie dans près d’une vingtaine de secteurs, notamment dans la péninsule d’Avalon où se trouve la capitale, Saint-Jean.

Les résidents avaient également été incités à attacher leurs barbecues et à rentrer tout objet qui pouvait devenir un projectile à l’extérieur.

L’heure sera maintenant à la constatation des dégâts et au nettoyage au cours des prochaines heures.

À voir en vidéo