Voie de contournement à Lac-Mégantic: Ottawa et le CP concluent une entente

La voie de contournement permettra d’éviter aux convois d’avoir à traverser au centre-ville de Lac-Mégantic dans le futur.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne La voie de contournement permettra d’éviter aux convois d’avoir à traverser au centre-ville de Lac-Mégantic dans le futur.

Ottawa a annoncé jeudi soir avoir signé une entente avec la compagnie de chemin de fer du Canadien Pacifique (CP) dans l’intention de concrétiser la construction d’une voie de contournement à Lac-Mégantic d’ici la fin de 2023.

La semaine dernière, le CP avait soulevé la possibilité que cette voie de contournement, attendue depuis plusieurs années, ne puisse voir le jour d’ici la fin de l’année 2023 si la construction de celle-ci ne commence qu’au printemps 2022. La Chambre des communes a par la suite adopté à l’unanimité mardi une motion déposée par le député conservateur de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold. Celle-ci réclamait que le gouvernement fédéral présente d’ici la fin de la semaine un plan détaillé des phases de construction de la voie de contournement, qui devrait avoir une longueur d’environ 12 km.

« Une promesse faite, une promesse tenue », a écrit jeudi soir sur Twitter le ministre des Transports, Omar Alghabra, au moment de la publication d’un communiqué du gouvernement fédéral annonçant la conclusion d’une entente entre Ottawa et le CP « pour assurer la construction d’une voie de contournement de Lac-Mégantic d’ici 2023 ».

Ce tronçon sera donc achevé 10 ans après la tragédie de Lac-Mégantic, survenue dans la nuit du 5 au 6 juillet 2013. Un convoi transportant du pétrole brut avait alors déraillé, puis explosé en plein cœur de la municipalité, tuant 47 personnes.

« Notre engagement envers les gens de Lac-Mégantic est inébranlable », a ajouté le ministre.

 

« Une étape importante »

Selon Ottawa, la signature de cette entente représente « une étape importante » qui devrait faciliter la réalisation des plans et devis et l’obtention des plans et devis nécessaires à la concrétisation de ce projet d’envergure.

« L’entente inclut également la réalisation de plusieurs études au cours des prochaines semaines portant sur la qualité des sols, de l’eau, de l’habitat du poisson et sur les niveaux sonores ambiants. Transports Canada s’engage à tenir les propriétaires informés et à minimiser les répercussions des travaux tout au long de cette campagne d’études », indique le communiqué.

La voie de contournement permettra d’éviter aux convois d’avoir à traverser au centre-ville de Lac-Mégantic à l’avenir. Celle-ci traversera notamment le territoire des municipalités de Nantes, de Lac-Mégantic et de Frontenac et impliquera l’acquisition de terrains, ce qui présuppose l’expropriation de propriétaires.

Des études archéologiques auront par ailleurs lieu cet été dans le cadre de ce projet, qui a été étudié en 2019 par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Un échéancier imprécis

Le gouvernement ne précise pas à quel moment, en 2023, il souhaite que la construction de cette voie soit terminée. En 2018, le gouvernement fédéral avait plutôt établi cet échéancier à 2022.

« Je tiens à rassurer les maires et les résidents de la grande région de Lac-Mégantic et à leur dire que le projet sera bien terminé en 2023 », a toutefois insisté M. Alghabra dans une déclaration écrite.

Le financement du projet sera assumé à 60 % par le gouvernement fédéral et à 40 % par Québec. Cette voie de contournement devrait coûter au moins 133 millions de dollars à construire.

À voir en vidéo