Le Québec se déconfine, et vous?

Le déconfinement du Québec commence vendredi avec la fin du couvre-feu, l’ouverture des terrasses et l’autorisation des rassemblements à 8 personnes.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le déconfinement du Québec commence vendredi avec la fin du couvre-feu, l’ouverture des terrasses et l’autorisation des rassemblements à 8 personnes.

Le déconfinement du Québec commence vendredi avec la fin du couvre-feu, l’ouverture des terrasses et l’autorisation des rassemblements à 8 personnes. Le Devoir a lancé un appel à tous afin de connaître vos envies et votre état d’esprit face à ces premiers assouplissements. Voici un échantillon de vos réponses.

Vendredi, aller visiter ma fille et sa famille, regarder mes petits-fils s’amuser dans la ruelle, revenir chez moi au coucher du soleil sans me presser pour arriver avant le couvre-feu ! Dimanche, rencontrer mes amies et savourer la vie !

Une amie et moi célébrons notre anniversaire de naissance le même jour : le 28 mai. Nous avons réservé nos places sur une terrasse du Vieux-Montréal. Notre anniversaire 2021 restera dans nos mémoires !

Vendredi, je vais me réjouir du fait qu’on commence à voir une lumière au bout de ce très long tunnel mais je ne ferai rien de spécial. Donc, je ne fêterai pas tant que nous ne connaîtrons pas un retour à ce que nous appelons ‘la normalité’. Mais, je respire déjà mieux.

Je reste chez moi car il va y avoir trop de monde dehors.

J’ai réservé une place au Grinder samedi soir avec ma MÈRE. Bien hâte de manger au restaurant et me faire servir à une table ! Donc voilà ! J’ai très hâte de voir l’ambiance ! Il va sans dire que je me coucherai très tard vendredi.

Nous demeurons toujours prudents. Nous avons invité un couple d’amis pour partager notre “Vindredi” sur la terrasse. Nous attendons la semaine suivante pour recevoir nos enfants à l’extérieur. La prudence est très importante. Notre famille et nos amis pensent comme nous. Le virus est toujours présent.

Recevoir famille et ami.e.s. à l’extérieur ne sera que pur bonheur et plaisir. Pour les activités, nous avons hâte de nous retrouver en salle de spectacle et au théâtre.

Peu de changements en vue. Avant comme après ce vendredi libérateur annoncé, nous maintiendrons les gestes barrières dans nos déplacements essentiels et dans nos promenades. Nous continuerons à rencontrer nos voisins et amis à distance. Ces simples gestes s’ils avaient été valorisés et imposés fermement dès le début auraient sauvé des vies, réduit les souffrances, atténué de façon majeure cette pandémie. Les bienfaits de ces mesures devraient être martelés ad nauseum pour stimuler le sens des responsabilités de tout humain vivant en société, là où, inévitablement les comportements des uns affectent les comportements des autres.

Que faire ce vendredi ? Eh bien surtout ne pas faire ce que tout le monde fera en même temps, donc mettre toutes nos envies sur la glace et attendre que la vague se calme ou passe…

À voir en vidéo