Le complotiste Bernard Lachance décède du sida

Dans les derniers mois, Bernard Lachance avait attiré l’attention en relayant sur sa chaîne Youtube des propos niant l’existence du sida, maladie dont il était atteint.
Photo: Capture d'écran tirée de Youtube Dans les derniers mois, Bernard Lachance avait attiré l’attention en relayant sur sa chaîne Youtube des propos niant l’existence du sida, maladie dont il était atteint.

Le complotiste Bernard Lachance serait mort des suites du sida, maladie dont il niait l’existence. Sa famille, qui a confirmé son décès, laisse entendre que les produits naturels dont il raffolait pourraient avoir joué un rôle.

L’auteur-compositeur-interprète amateur Bernard Lachance a fait les manchettes il y a une dizaine d’années alors qu’il vendait les billets de son spectacle en pleine rue, en accostant les passants. Son dévouement lui avait valu une apparition remarquée sur le plateau d’Oprah Winfrey.

Dernièrement, l’homme avait attiré l’attention en relayant sur sa chaîne Youtube des propos niant l’existence du sida, maladie dont il était atteint. Il avait même réussi à être invité sur le plateau de Denis Lévesque, sur le réseau LCN, où il avait tenté de discréditer la pandémie de COVID-19. Pour lui, ces deux pandémies étaient « frauduleuses, criminelles » et « scénarisées par les mêmes acteurs et les mêmes institutions ».

Ses théories sans fondements lui avaient valu le soutien d’autres prêcheurs de désinformation québécois. Sur Youtube, une vidéo de lui récusant son médecin qui lui prescrivait la trithérapie, une médication reconnue contre le VIH/sida, a récolté plus de 138 000 visionnements.

Sa sœur Marie-Claude Lachance explique que Bernard Lachance s’enfermait depuis des années dans ses idées complotistes, au point d’en négliger ses proches. « Ses histoires de complots de VIH étaient son unique sujet de conversation dans les dernières années. Il se fâchait après nous autres quand on l’obstinait et ça devenait très dérangeant comme conversation. C’était des attaques. Il a perdu beaucoup de membres de sa famille et de ses amis avec ces convictions malsaines. »

Bernard Lachance s’était tourné depuis peu vers les produits naturels pour se purger des traitements contre le sida, confie-t-elle. « Il m’a tout le temps dit qu’il pensait que l’annonce de son VIH c’était la pire affaire dans sa vie, mais considérait encore pire le fait d’avoir été violé — c’est ce qu’il utilisait comme mot — par les médicaments de trithérapie qui ont détruit son système immunitaire. J’ai essayé de le raisonner je ne sais pas combien de fois », a-t-elle ajouté.

Caractère « manipulateur »

Marie-Claude Lachance n’a jamais pu placer son frère devant ses contradictions. Alors qu’il refusait une médication reconnue par la science et remboursée en partie par le gouvernement, il payait des milliers de dollars à d’obscures compagnies de produits naturels. « C’est pathétique dans le fond, parce qu’il dénonçait le fait que « Big Pharma » voulait s’enrichir sur le dos des malades en leur prescrivant des faux médicaments. Mais, ces médicaments-là ont subi tout un protocole de mise en marché stricte, tandis que les produits naturels ne sont aucunement standardisés. »

Son autre sœur, Lise Lachance, croit que c’est son caractère « narcissique » et « manipulateur » qui l’a entraîné vers des tendances conspirationnistes.

« La pandémie serait terminée et il ne serait pas mort du VIH qu’il aurait trouvé autre chose », se désole Lise Lachance. « Il ne voulait juste pas perdre la face. Il était squelettique, il pesait 114 livres. Quand il est mort, il est tombé à terre. C’est incroyable de se rendre là pour ne pas perdre la face. »

Elle s’indigne contre les internautes qui, sur sa page Facebook, remettent en question la mort de son frère ou le cercle vicieux dans lequel il s’était engagé. « Ils n’ont pas idée de ce que j’ai vécu avec mon frère. On est allé en thérapie pour ça… C’est quelqu’un de dangereux ! C’est un grand manipulateur. »

Lise Lachance affirme qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de la mort de son frère. Les théories de complots semblent toutefois avoir eu raison de lui, selon ses sœurs.

À voir en vidéo