Mort de Rebekah Harry: deux nouvelles accusations portées contre son conjoint

Une accusation de voies de faits sur une deuxième présumée victime a été déposée vendredi matin au Palais de justice de Montréal.
Photo: Michaël Monnier Archives Le Devoir

Une accusation de voies de faits sur une deuxième présumée victime a été déposée vendredi matin au Palais de justice de Montréal.

Deux nouvelles accusations sont portées contre Brandon McIntyre, l’homme qui aurait commis le septième féminicide au Québec en autant de semaines.

Depuis la mort de sa conjointe, Rebekah Harry, qui a succombé à ses blessures quelques jours après avoir été rouée de coups, M. McIntyre fait désormais face à des accusations de meurtre.

Une autre accusation de voies de fait sur une deuxième présumée victime a également été déposée vendredi matin au palais de justice de Montréal.

« Monsieur fait l’objet de deux chefs d’accusation distincts à la nouvelle dénonciation ce matin, c’est-à-dire un chef de meurtre non prémédité et également un chef de voies de fait simples envers une tierce personne », a résumé son avocat, Me Kaven Morasse.

L’avocat n’a pas voulu préciser le lien qui unissait son client à la deuxième victime, que la cour interdit de nommer.

Le dossier reviendra devant les tribunaux le 21 avril.

« D’ici là, on s’attend à recevoir une divulgation de la preuve plus substantielle, on va prendre le temps d’analyser le tout pour être en mesure de prendre position lors de la prochaine audience », a expliqué Me Morasse.

Devant les journalistes, ce dernier a tenu à rappeler que son client est « présumé innocent » et a affirmé que celui-ci est « bouleversé et très ébranlé par l’ensemble des événements ».

Rebekah Harry a succombé à ses blessures mardi dernier après avoir été hospitalisée pendant plusieurs jours. Son conjoint, Brandon McIntyre, avait été arrêté dans un appartement de la rue des Oblats, dans l’arrondissement de LaSalle, où se trouvait le couple samedi dernier. L’homme de 32 ans cumule les antécédents judiciaires.

À voir en vidéo