Affaire Camara: un suspect est arrêté en Ontario

Le SPVM a mené des perquisitions jeudi.
Photo: Jean-Louis Bordeleau Le Devoir Le SPVM a mené des perquisitions jeudi.

Deux mois après avoir arrêté par erreur Mamadi III Fara Camara, la police de Montréal a confirmé jeudi avoir mis la main sur le « véritable suspect » de l’attaque contre le policier Sanjay Vig. Ali Ngarukiye a été arrêté à Toronto et fera face à plusieurs accusations dont tentative de meurtre.

« On est convaincus d’avoir le bon suspect, à la fois pour la preuve scientifique et l’ensemble de la preuve », a indiqué David Shane, porte-parole et conseiller au cabinet du directeur du Service de police de la Ville de Montréal.

L’homme de 21 ans aurait attaqué l’agent Vig le 28 janvier dernier en bordure de l’autoroute métropolitaine, au moment où il interagissait avec Mamadi III Fara Camara. Durant l’altercation, Ali Ngarukiye aurait blessé l’agent avec une barre de fer, il l’aurait désarmé et aurait déchargé l’arme de l’agent dans sa direction.

« L’ADN du suspect a été trouvé sur la scène de crime et l’ADN de l’agent Vig a été trouvé sur des objets qui ont été en la possession du suspect », a souligné l’agent Shane. L’arme à feu du policier n’a d’ailleurs toujours pas été retrouvée. « Il y a des perquisitions qui sont en cours », a mentionné le SPVM.

Motivations obscures

Au moment où ces lignes étaient écrites, les policiers se trouvaient notamment dans un logement de la rue des Oblats, dans l’arrondissement de LaSalle. Selon nos informations, la sœur du suspect habite l’immeuble et ce dernier s’y serait rendu après l’attaque. C’est d’ailleurs dans ce secteur qu’un des véhicules volés, une Hyundai Elantra rouge, avait été localisé en février dernier.

« Il n’habite pas ici, il habite à Toronto, mais il venait souvent l’été », a indiqué une voisine, qui a requis l’anonymat, par crainte de représailles. C’est dans ce même immeuble que Rebekah Harry aurait été tuée par son ex-conjoint il y a une semaine et le voisinage est encore sous le choc de voir les policiers aussi souvent..

Les motivations du suspect demeurent inconnues. « Il n’a jamais reçu de contravention de la part de l’agent Vig », a précisé l’agent Shane. « L’enquête démontre que le suspect a agi seul », a-t-il ajouté.

Ali Ngarukiye a déjà fait face à la justice pour notamment les vols de deux véhicules en juillet 2020. L’homme ne s’était toutefois pas présenté à son audience prévue en février dernier. L’homme est aussi connu des autorités en Ontario, où il a un antécédent de fraude.

Il doit comparaître vendredi et fera face notamment à des accusations de voies de fait graves envers l’agent Vig, d’avoir désarmé un agent de la paix et d’avoir tenté de le tuer avec l’arme. Il sera également accusé d’avoir volé deux véhicules avant l’attaque.

L’attaque du policier Vig avait mené à l’accusation et à l’incarcération de Mamadi III Fara Camara qui a passé six jours en prison à cause d’une erreur sur la personne. Il a été faussement identifié comme le principal suspect. Le chef de police, Sylvain Caron, lui avait présenté ses excuses. « M. Camara ne souhaite pas faire de commentaire, il veut laisser l’enquête suivre son cours », a indiqué son avocate Me Virginie Dufresne-Lemire.

À voir en vidéo