Deux femmes tuées à Sainte-Sophie

Myriam Dallaire et sa mère ont été retrouvées inanimées vers 21 h 15 lundi dans leur maison située rue Samson, à la suite d’un appel au 911.
Photo: Améli Pineda Le Devoir Myriam Dallaire et sa mère ont été retrouvées inanimées vers 21 h 15 lundi dans leur maison située rue Samson, à la suite d’un appel au 911.

Maman d’un petit garçon et récemment séparée de son ex-conjoint, Myriam Dallaire est morte mardi au lendemain d’une double agression dans leur résidence des Laurentides qui a également coûté la vie à sa mère, Sylvie Bisson.

« Son dernier message date du 27 février et elle me disait que tout allait pour le mieux, qu’elle devait juste reprendre sa routine », raconte au Devoir Vanessa Neveu Boulanger, une amie de la femme de 28 ans. Dans ce dernier échange, Myriam Dallaire lui a confié que les trois dernières semaines ont été un « tourbillon d’émotions », mais que tout semblait se replacer pour elle et son jeune garçon d’un an.

Celle qui était éducatrice à l’enfance de formation sortait d’une longue relation avec son ex-conjoint, également le père de son enfant. Selon nos informations, le suspect serait cet ex-conjoint qui vivait mal leur séparation. Au moment où ces lignes étaient écrites, la Sûreté du Québec n’avait toutefois pas confirmé son identité.

« Il trouvait difficile la rupture, de recommencer sa vie à zéro alors qu’il aimait encore Myriam, témoigne un ami d’enfance du suspect, qui préfère garder l’anonymat par crainte de représailles. Ce que je trouve triste, c’est que c’est leur fils qui va subir les conséquences de tout ça. Je suis fâché contre lui, parce qu’il existe des ressources. »

Le suspect, qui a plusieurs antécédents judiciaires, a dans le passé plaidé coupable à des accusations liées à de la violence conjugale à l’égard d’une autre ex-conjointe.

« C’est un gars avec un lourd passé, mais il avait repris sa vie en main », assure cet ami, qui a confié ne pas être au courant de ses antécédents en matière de violence conjugale.

Sur les réseaux sociaux, certains membres de la famille de Myriam Dallaire et sa mère ont tenu à leur rendre hommage. « J’espère que cette personne va payer le prix de ses actions. Myriam était une femme forte, qui avait toujours le sourire. Elle prenait soin de sa grand-mère et elle était une bonne maman », a témoigné une cousine de la femme, qui a aussi préféré taire son nom.

Drame

Myriam Dallaire et sa mère ont été retrouvées inanimées vers 21 h 15 lundi dans leur maison située rue Samson, à la suite d’un appel au 911. Elles ont été transportées dans un centre hospitalier, où le décès de la mère de 60 ans a été constaté. Myriam Dallaire, qui était alors dans un état grave, a succombé à ses blessures en matinée mardi, a confirmé la SQ.

Le suspect aurait fui les lieux et a été impliqué dans un accident de la route à Saint-Jérôme dans les minutes qui ont suivi la double attaque. « L’enquête a permis d’établir qu’un des conducteurs est relié à l’événement de Sainte-Sophie. C’est un homme de 33 ans, qui a été blessé gravement. Lorsque son état le permettra, il sera rencontré par les enquêteurs », a indiqué la porte-parole de la SQ, Marie-Michelle Moore.

Pour le moment, la SQ n’a pas voulu confirmer le lien entre le suspect et les deux femmes. L’occupant du deuxième véhicule impliqué dans la collision a également dû être transporté à l’hôpital pour soigner d’importantes blessures.

Si vous êtes victime de violence conjugale, vous pouvez contacter SOS Violence conjugale au 1 800 363-9010.