Quoi surveiller cette fin de semaine?

  • Manifestation d’opposants au couvre-feu

    Manifestation d’opposants au couvre-feu

    Une manifestation contre l’imposition du couvre-feu au Québec se tiendra samedi à 15 h 30, à la Place Valois, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Le rassemblement est notamment organisé par le collectif Pas de solution policière à la crise sanitaire, dont le nom explicite bien l’essence de la démarche.

    Selon les organisateurs, qui prennent fermement leurs distances de discours conspirationnistes et d’idéologies d’extrême droite, cet événement « se veut résolument orienté en faveur des consensus scientifiques ainsi que de la justice sociale ». Ils estiment que le couvre-feu, une mesure « liberticide », « aura tout au plus un effet symbolique » sur la crise sanitaire. « En réalité, c’est à une poursuite de la dégradation du filet social et à l’installation d’un climat de peur que l’on assiste », affirment-ils.

    Vendredi, le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique fédérale, en appelait à des mesures sanitaires « intensifiées » pour freiner « le taux de croissance épidémique ».

  • Tempête de neige sur le Québec

    Tempête de neige sur le Québec

    C’est comme si le ciel, après n’avoir presque rien déversé pendant des jours, se rattrapait tout d’un coup.

    Selon Environnement Canada, une tempête déversera entre 15 et 30 centimètres de neige sur la plupart des régions. Les précipitations devraient avoir commencé durant la nuit qui vient de s’achever et se poursuivront par endroits jusqu’à dimanche. C’est le cas des régions de Montréal et de Québec, où les accumulations de neige totaliseront entre 15 et 20 centimètres.

    Environnement Canada prévient la population que la visibilité sur les routes pourrait en souffrir. Pas de course, donc, et la prudence est de mise.

    Saint-Jérôme et Saint-Agathe devraient recevoir de 25 à 30 centimètres de flocons. À l’opposé, les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de Chibougamau et de la Basse-Côte-Nord ne recevront que de timides précipitations neigeuses.

  • Le retour de Navalny

    Le retour de Navalny

    L’opposant russe Alexeï Navalny doit revenir en Russie dimanche, a-t-il annoncé cette semaine. Mais l’ennemi juré de Vladimir Poutine risque gros.

    Celui qui a passé les derniers mois en Allemagne en convalescence après un empoisonnement présumé pourrait être envoyé derrière les barreaux, a averti le gouvernement russe. Le prétexte ? Navalny aurait violé les conditions d’une peine de prison avec sursis pour détournement de fonds, une condamnation datant de 2014. Le militant anticorruption l’a toujours dénoncé comme étant politiquement motivée.

    « Ils font tout pour m’effrayer et tout ce qui reste à Poutine, c’est d’afficher une pancarte sur le Kremlin qui dit “Alexeï, s’il te plaît, ne rentre en aucun cas” », a déclaré Navalny mercredi dans une vidéo.

  • Le Canadien contre les Oilers

    Le Canadien contre les Oilers

    Le Club de hockey Canadien a perdu son premier match de la saison contre les Maple Leafs de Toronto après avoir accordé pas moins de cinq buts aux attaquants en bleu et blanc. Ce samedi, la brigade défensive du Tricolore devra redoubler d’ardeur, car la tâche risque d’être encore plus grande devant les Oilers d’Edmonton.

    Les Oilers comptent notamment sur Connor McDavid et Leon Draisaitl, qui ont récolté à eux deux pas moins de neuf points en deux petits matchs. « Ils ont beaucoup de vitesse, ils aiment attaquer le filet et sont affamés autour du filet. Nous allons devoir être encore plus affamés qu’eux », a analysé le Montréalais Phillip Danault.

    Même si le match se joue à Edmonton, l’affrontement a lieu à 19 h, heure de Montréal.