Le patron du CISSS de Lanaudière démis de ses fonctions

Une personne tient une photo de Joyce Echaquan lors d'une veillée devant l'hôpital où elle est décédée à Joliette, le mardi 29 septembre 2020.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Une personne tient une photo de Joyce Echaquan lors d'une veillée devant l'hôpital où elle est décédée à Joliette, le mardi 29 septembre 2020.

Le p.-d.g. du CISSS de Lanaudière, Daniel Castonguay, qui était vertement critiqué pour sa gestion du dossier autochtone dans la foulée du décès de Joyce Echaquan, a été démis de ses fonctions.

Il y a un mois, Daniel Castonguay avait affirmé qu’il n’était pas au courant des problèmes de discrimination et de racisme présents à l’hôpital de Joliette avant la mort de Joyce Echaquan. Pourtant, plusieurs témoignages en ce sens avaient été entendus devant la Commission Viens. Une représentante du CISSS avait notamment assuré qu’un suivi serait effectué auprès des hautes instances.

En conférence de presse fin octobre, le ministre Dubé avait affirmé que le lien de confiance avait été « complètement brisé » entre le CISSS de Lanaudière et la communauté attikamek. Le premier ministre Legault en avait rajouté, se disant clairement indisposé par la déclaration du p.-d.g. du CISSS : « Ca m’achale d’entendre ça quand on parle d’imputabilité. »

À la mi-novembre, Christian Dubé avait mandaté Lise Verreault à titre d’observatrice ministérielle au CISSS de Lanaudière pour « valider le maintien du lien de confiance » ainsi qu’évaluer la gestion des événements par Daniel Castonguay.

Pour mener à bien son mandat, Lise Verreault a rencontré 18 personnes, dont des représentants de la communauté autochtone. La conclusion de son enquête est sans appel : le bris de confiance entre la communauté autochtone et la direction du CISSS de Lanaudière est irréparable, a rapporté une personne proche du dossier.

Nomination

Dans un communiqué diffusé mercredi, le ministre Dubé a annoncé que Caroline Barbir — p.-d.g. du centre hospitalier universitaire Sainte-Justine — deviendra p.-d.g. par intérim du CISSS de Lanaudière à partir de jeudi. Celle-ci cumulera les deux postes. « Je suis persuadé qu’avec sa connaissance approfondie des enjeux de notre réseau, son leadership éprouvé ainsi que ses qualités interpersonnelles, elle saura notamment rétablir la confiance avec les communautés autochtones […] », a mentionné le ministre Dubé.

La nomination de Caroline Barbir aurait été appuyée à l’unanimité par le conseil d’administration du CISSS de Lanaudière. Un geste destiné à envoyer un message clair à la communauté autochtone.

Daniel Castonguay continuera de travailler au sein du ministère de la Santé et des Services sociaux, mais sera réaffecté à de nouvelles tâches, tel que l’a recommandé Lise Verreault. Ce n’est pas sa compétence qui est remise en question, mais plutôt son leadership dans le dossier autochtone, nous dit-on.

Daniel Castonguay fera partie de l’équipe de Jérôme Gagnon, qui dirige les efforts du Québec en vue d’organiser la campagne de vaccination contre la COVID-19. Le ministère souhaite ainsi mettre à profit l’expérience acquise par l’ancien p.-d.g. dans la lutte contre la pandémie.

À voir en vidéo