Quoi surveiller cette fin de semaine?

  • Manifestation pour le définancement de la police à Montréal

    Manifestation pour le définancement de la police à Montréal

    Une nouvelle manifestation se tient à Montréal pour demander le définancement de la police. Les tenants de cette idéologie prêchent pour un transfert d’une partie des budgets octroyés à la police, dans ce cas-ci le SPVM, vers d’autres services plus aptes à répondre à certains types d’urgence, comme pour venir en aide aux personnes en détresse psychologique, par exemple.

    Les manifestants entendent également demander justice pour les victimes de brutalité policière.

    Le point de ralliement est le parc Laurier, sur le Plateau Mont-Royal, à 13 heures, samedi.

  • Élections en Colombie-Britannique

    Élections en Colombie-Britannique

    Après le Nouveau-Brunswick le mois dernier, c’est au tour de la Colombie-Britannique de tenir une élection en pleine pandémie. Dans la province maritime, tout s’était très bien déroulé. Il faut dire que la menace de la COVID-19 est moindre là-bas.

    Tous les sondages placent le NPD en avant dans les intentions de vote, si bien que la réélection du parti de John Horgan (photo) semble pratiquement assurée. Les libéraux, principaux rivaux des néodémocrates, pourraient toutefois causer la surprise en ravissant assez de sièges pour priver le NPD d’une majorité. Cela semble toutefois assez peu probable.

  • Sprint électoral aux États-Unis

    Sprint électoral aux États-Unis

    Aux États-Unis, le marathon électoral prend des allures de dernière ligne droite, en fin de semaine. Républicains et démocrates multiplient les événements pour tenter de convaincre les Américains de voter pour eux.

    L’horaire de Donald Trump est particulièrement chargé, avec pas moins de quatre rassemblements de campagne dans quatre États différents, dont 3 samedi seulement. Le président républicain sortant doit également voter, samedi, en Floride.

    Du côté des démocrates, Joe Biden effectue une visite en Pennsylvanie samedi, et deux de ses alliés, l’ancien président Barack Obama et le sénateur Bernie Sanders, font de même, le même jour, pour l’appuyer.

    De plus, deux des plus grands États américains lancent samedi le vote par anticipation : New York et la Californie. À eux seuls, ces deux États comptent près de 60 millions d’habitants, plus de 15% de la population américaine.

  • Contestation de l’interdiction presque totale de l’avortement en Pologne

    Contestation de l’interdiction presque totale de l’avortement en Pologne

    Depuis jeudi, des milliers de Polonais sont en colère. La Cour constitutionnelle a interdit l’avortement dans les cas où le fœtus est mal formé, ce qui revient à interdire 98 % des interventions dans ce pays où le droit à l’avortement était déjà plus sévère qu’ailleurs en Europe. La raison ? Cette loi était « incompatible » avec la Constitution, selon ce tribunal où siègent en majorité des juges conservateurs.

    Depuis, des manifestations ont éclaté dans plusieurs grandes villes du pays, dont la capitale, Varsovie. Une nouvelle manifestation y est d’ailleurs prévue samedi. Parions que la contestation se poursuivra également dimanche.