En attente d’un nouveau cycle de formation de préposés aux bénéficiaires

La prochaine formation accélérée de préposé aux bénéficiaires en CHSLD devrait débuter en septembre, mais le gouvernement n’a toujours pas fixé de date.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne La prochaine formation accélérée de préposé aux bénéficiaires en CHSLD devrait débuter en septembre, mais le gouvernement n’a toujours pas fixé de date.

Une deuxième formation accélérée de préposé aux bénéficiaires en CHSLD doit être offerte en septembre, mais les écoles ignorent toujours quand elle débutera. Des établissements souhaitent que Québec leur laisse du temps pour se préparer à accueillir la prochaine cohorte.

Il y a un peu plus de deux semaines, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a indiqué que 2000 étudiants « vont commencer en septembre » cette formation de trois mois, assortie d’une bourse et menant à une attestation d’études professionnelles.

Le mois de septembre est entamé, mais un flou persiste, selon les informations obtenues auprès des établissements d’enseignement ainsi que des CIUSSS et des CISSS contactés par Le Devoir.

« Nous n’avons pas de confirmation de date pour l’instant, dit Josée Péloquin, directrice de l’École des métiers des Faubourgs et de l’horticulture de Montréal, qui offre cette formation. Notre souhait, c’est d’avoir un peu plus de temps pour s’organiser. »

Le gouvernement Legault n’a donné que deux semaines aux établissements d’enseignement pour monter la nouvelle formation et procéder à l’inscription des étudiants. Le premier ministre, François Legault, a lancé le programme le 2 juin dans l’espoir de recruter quelque 10 000 candidats. Les cours ont débuté le 15 juin.

2000
C’est le nombre de personnes qui doivent commencer leur formation en septembre, selon ce qu’a dit le ministre Christian Dubé.

Ce jour-là, l’École des métiers des Faubourgs et de l’horticulture de Montréal a accueilli 35 cohortes d’une vingtaine d’étudiants chacune. Une trentaine d’autres cohortes a suivi le 6 juillet. « Ça a été un défi colossal en période estivale », dit Josée Péloquin. Mais son équipe y est parvenue, dit-elle.

Elle souhaite maintenant connaître la date de début de la prochaine formation. Son établissement reçoit beaucoup d’appels de candidats à ce sujet. « Les gens sont impatients, dit Josée Péloquin. Ils veulent savoir ce qui va se passer. »

Même son de cloche au Centre de formation professionnelle Paul-Rousseau, à Drummondville. « Les gens veulent savoir si ça repart, dit la directrice adjointe, Marie-Ève Chabot. On n’a pas encore de confirmation ni du ministère ni du CISSS à cet effet. On ne prend pas encore d’inscriptions. »

Le gouvernement Legault a annoncé, à la mi-juin, que les aides de service en CHSLD et les travailleurs embauchés grâce au site Jecontribue auraient accès à la formation accélérée cet automne. Québec disait alors avoir besoin de ces employés au front durant l’été.

Hélène Vézina fait partie de ceux-là. L’aide de service, qui travaille dans un CHSLD public de Montréal, a déposé sa candidature en juin. Elle a récemment communiqué avec son établissement scolaire. Son dossier semble avoir été perdu. Elle est déçue. « J’aurais eu accès à une formation payée, dit la femme de 52 ans. Je ne pourrais pas faire ce programme [sans bourse]. L’hypothèque ne se payera pas. »

Les étudiants reçoivent 760 $ par semaine pendant la formation, d’une durée de trois mois. En contrepartie, ils s’engagent à travailler pendant un an à temps plein dans un CHSLD du CISSS ou du CIUSSS qui les a embauchés.

Des dates différentes

Au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), on indique qu’une formation « aura lieu à l’automne » et qu’elle sera donnée « dans l’ensemble des régions du Québec ». Le MSSS dit travailler actuellement à la préparation de cette prochaine cohorte. « Dès que les équipes associées à la formation seront prêtes, la population sera informée des conditions et de la façon de faire pour s’inscrire » à celle-ci, écrit-on dans un courriel.

Des CISSS et des CIUSSS se commettent toutefois sur des dates concernant le début de la formation. Le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal évoque les 28 septembre, 19 octobre et 9 novembre, dans un courriel envoyé dernièrement à des aides de service, dont Le Devoir a pu prendre connaissance.

Le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, lui, se dit « toujours en réflexion à ce sujet et [n’a] pas encore pris de décision ».

Au CIUSSS de la Capitale-Nationale, 188 élèves pourront s’inscrire à ce programme. « Des cohortes doivent commencer leur formation au début de l’automne, et une autre se tiendra à l’hiver 2021 », écrit-on dans un courriel.

>Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue, pour sa part, se dit « en attente de la date de début de la formation ainsi que du nombre de bourses disponibles pour notre CISSS ».

Quant au CISSS des Laurentides, il comble actuellement les places de cette nouvelle cohorte, destinées en priorité à ses employés, comme les aides de service.

Selon le MSSS, 7115 étudiants de la première cohorte, sur les 9800 inscrits au départ, sont toujours « actifs en formation ». Les diplômés de la première formation accélérée entreront en poste en CHSLD vers la mi-septembre.

À voir en vidéo