Un café de Charlevoix ciblé par des complotistes se retire de Facebook

Le Café des artistes, qui a récemment changé de propriétaires, avait précisé sur Facebook mardi la signification de son nouveau logo.
Photo: Alastair Pike Agence France-Presse Le Café des artistes, qui a récemment changé de propriétaires, avait précisé sur Facebook mardi la signification de son nouveau logo.

Après avoir été inondé de commentaires complotistes, un café de Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix, a fermé sa page Facebook mercredi. Son nouveau logo en forme de triangle a été associé à des symboles pédophiles et satanistes.

Le Café des artistes s’est retrouvé bien malgré lui cette semaine la cible de plusieurs internautes adeptes de théories du complot. Selon eux, le logo de l’établissement ressemble fortement à celui déjà utilisé par des réseaux pédophiles.

Ce dernier, qui prend la forme d’un triangle bleu, signifie « Boy Lover » (« amoureux des garçons »), selon des documents de la police fédérale américaine (FBI) diffusés par WikiLeaks.

Puisque le Café des artistes sert des pizzas à ses clients, des internautes ont également fait un parallèle avec le « Pizzagate ». Cette théorie du complot, née aux États-Unis pendant la campagne présidentielle de 2016, avait faussement associé une pizzeria de Washington à un réseau pédophile supposé, qui aurait également impliqué un proche de la candidate démocrate de l’époque, Hillary Clinton.

Ces allégations saugrenues ont même frôlé le drame. Déterminé à faire la lumière sur ces rumeurs, Edgar Maddison Welch, 28 ans, s’était pointé à la pizzeria Comet Ping Pong armé d’un fusil d’assaut. Il avait été arrêté par la police.

Le Café des artistes, qui a récemment changé de propriétaires, avait précisé sur Facebook mardi la signification de son nouveau logo. Un « C » et un « A » forment une montagne, clin d’œil au relief montagneux de la région touristique de Charlevoix. « Je demande à tout le monde de respecter ce que nous avons mis en place, c’est tellement facile de venir salir une entreprise qui tente de s’en sortir dans une période de crise », a-t-il aussi plaidé.

Une explication qui n’a pas convaincu les internautes complotistes. « Êtes-vous conscient [sic] que votre logo est un logo de pédophilie, si oui vous êtes une bande de détraqué [sic] et je souhaite votre fermeture et des accusations au criminel ! », a écrit l’un d’eux. « Proche du domaine des Desmarais en plus… C’est pas là que Legault a été en vacances ? », a soutenu un autre.

Joint en soirée par Le Devoir pour savoir si elle avait reçu des plaintes ou avait été appelée à intervenir dans ce dossier, la Sûreté du Québec (SQ) n’avait pas été en mesure de fournir des réponses au moment où ces lignes étaient écrites.

À voir en vidéo