En photos | Beyrouth, une semaine après l’explosion au port

Une semaine après la double explosion au port de Beyrouth, la colère ambiante est toujours palpable. Malgré la démission du gouvernement, les Libanais prennent la rue tous les jours pour demander des changements. Lors d'une cérémonie à la mémoire des victimes, mardi, la rage se mêlait au désespoir.

1 Renaud Philippe Le Devoir
2 Une jeune fille observe les décombres dans le quartier Karantina. Renaud Philippe Le Devoir
3 Une femme et son fils sont en route pour rejoindre un rassemblement commémoratif en mémoire des disparus. Renaud Philippe Le Devoir
4 Une fanfare s’apprête à interpréter l’Hymne nationale lors d’un rassemblement commémoratif à Beyrouth, une semaine après l’explosion. Renaud Philippe Le Devoir
5 À Beyrouth, une petite foule s’est rassemblée en l’honneur des victimes de l’explosion qui a détruit une grande partie de la ville une semaine plus tôt. Renaud Philippe Le Devoir
6 Rassemblement commémoratif en l’honneur des victimes de l’explosion au port de Beyrouth, survenue une semaine plus tôt. Renaud Philippe Le Devoir
7 Renaud Philippe Le Devoir
8 Une femme pleure à l’annonce du nom des victimes lors d’un rassemblement commémoratif en l’honneur des victimes de l’explosion au port de Beyrouth, survenue la semaine dernière. Renaud Philippe Le Devoir
9 Renaud Philippe Le Devoir
10 Renaud Philippe Le Devoir
11 Après le rassemblement, les manifestants se sont dirigés vers la Place des Martyrs où est situé le parlement. Renaud Philippe Le Devoir
12 Le reste de la soirée a fait place à des tensions, alors que les manifestants ont tenté de faire tomber le « mur de la honte », un mur de béton et de tôle qui a été installé autour du parlement. Renaud Philippe Le Devoir
13 Un homme utilise une fronde pour envoyer des projectiles sur les policiers situés derrière le « mur de la honte ». Renaud Philippe Le Devoir
14 Renaud Philippe Le Devoir
15 Renaud Philippe Le Devoir
16 Renaud Philippe Le Devoir