COVID-19: le Québec est dans une «une période charnière», selon Arruda

Alors que les décès et les nombres de cas confirmés de COVID-19 demeurent plutôt bas depuis quelques semaines, les autorités de santé publique se préparent déjà pour une éventuelle deuxième vague de contamination.

En point de presse à Longueuil, vendredi, le directeur de la santé publique, Horacio Arruda, a indiqué que le Québec vit actuellement « une période charnière » dans la lutte contre le virus.

Le virus est encore présent même s’il ne s’exprime pas, et nous devons donc être extrêmement vigilants, a prévenu le Dr Arruda.

Il a dit avoir constaté un certain relâchement de la population en ce qui a trait aux mesures sanitaires telles que la distanciation sociale, l’hygiène des mains et le port du couvre-visage.

Il estime qu’il est important de continuer de respecter ces mesures, même si le virus circule moins, afin qu’elles deviennent une norme sociale.

« Nous avons la responsabilité de nous préparer (à une deuxième vague) », a-t-il ajouté, notant que son équipe travaillait activement pour ce faire depuis quelques semaines.

Les autorités sanitaires connaissent maintenant mieux les caractéristiques épidémiologiques du virus, notamment le fait que des porteurs asymptomatiques peuvent le transmettre tandis que les enfants atteints sont de faibles transmetteurs et ont généralement peu de symptômes.

Les leçons apprises pendant la première vague de COVID-19, qui n’est pas encore terminée, seront utiles lorsque viendra le temps d’affronter la deuxième vague, estime M. Arruda.

89 nouveaux cas

Dix-neuf nouveaux décès attribués à la pandémie de coronavirus au Québec ont été annoncés vendredi, pour un total de 5560.

Le nombre d’hospitalisations a chuté de 19, pour un total de 392. Une personne de moins se trouve aux soins intensifs, pour un cumul de 31.

Les plus récentes données témoignent de 89 nouveaux cas, ce qui gonfle le nombre total de personnes infectées à 55 682.

Vingt-huit cas s’étaient ajoutés dans la région de Montréal, pour un total de 27 377. Il y avait 5814 cas dans la région de Laval et 7873 en Montérégie.

La situation était stable ailleurs dans la province.

Les autres développements de la journée

Peu après que les quatre provinces de l’Atlantique eurent levé les restrictions de voyage dans la région, tôt vendredi, un trafic important a été signalé entre les provinces. Les résidants du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de Terre-Neuve-et-Labrador et de l’Île-du-Prince-Édouard peuvent désormais se rendre dans l’une des trois autres provinces sans s’isoler pendant 14 jours après leur arrivée.

À la suite de l’approbation de la santé publique pour une réouverture des salles de diffusion, la majorité des cinémas du Québec rallument leurs écrans le 3 juillet.

À voir en vidéo