En photos: la distanciation sociale à Montréal-Nord

Problèmes d’accès aux services de santé, à des fruits et légumes frais, à l’information, au transport en commun, fracture numérique, densité de population: dans Montréal-Nord, on côtoie la pauvreté au quotidien. Mais depuis la pandémie, c’est encore pire. La crise révèle à quel point les résidents du quartier, particulièrement frappé par la COVID-19, souffrent de leur enclavement et de l’éloignement des services.

Lisez aussi: La véritable distanciation sociale».

1 Bernard Excellent, 36 ans, attend de se faire tester à la clinique temporaire du CLSC de Montréal-Nord. L’homme affirme être venu à quelques reprises ces derniers jours, mais avoir toujours rebroussé chemin, découragé par les longues files d’attente. Renaud Philippe Le Devoir
2 Plus de 2100 personnes se sont fait tester à la clinique de dépistage temporaire du CLSC de Montréal-Nord. Mercredi, lors du passage du Devoir, les patients estimaient que le temps d’attente était d’environ deux heures. Renaud Philippe Le Devoir
3 Des tentes blanches ont été érigées dans le stationnement du CLSC de Montréal-Nord, situé à l’intersection des boulevards Lacordaire et Henri-Bourassa, pour accueillir la clinique de dépistage. Renaud Philippe Le Devoir
4 Un homme vient de passer un test de dépistage. Renaud Philippe Le Devoir
5 Marylin Butler et Augustin Bouchot patrouillent dans le quartier à vélo pour faire de la sensibilisation. Ils rappellent les consignes de sécurité de base et encouragent les gens à porter un masque. Il s’agit d’une initiative des organismes communautaires du secteur qui veulent s’assurer que tout le monde est bien informé. Renaud Philippe Le Devoir
6 Les jeunes intervenants font le tour des parcs, des commerces, des ruelles et de tous les endroits où il y a généralement des rassemblements pour informer les citoyens. Parfois, une simple conversation peut changer beaucoup de choses, notent-ils. Renaud Philippe Le Devoir
7 À l'écoquartier, des bénévoles distribuent des masques gratuitement aux résidents du quartier. Renaud Philippe Le Devoir
8 Rue Lapierre, dans le secteur Nord-Est, il y a beaucoup de va-et-vient, mais beaucoup respectent les consignes de distanciation physique, même quand il s'agit de prendre des nouvelles des voisins. Renaud Philippe Le Devoir
9 Rebecca et son conjoint profitent de leur passage à la caisse d'un dépanneur pour se désinfecter les mains. Renaud Philippe Le Devoir
10 Dans la cour intérieure de leur HLM, les voisines Chantal, Rosibel, Sarah et leurs enfants profitent du soleil. Elles discutent et plaisantent devant un café et quelques Timbits, rêvant du jour où les parcs vont enfin rouvrir. Renaud Philippe Le Devoir
11 Renaud Philippe Le Devoir
12 Renaud Philippe Le Devoir
13 Veleria Keke vient chercher la nourriture pour sa famille. Les fourchettes de l’espoir aident généralement une quarantaine de familles dans le besoin en fournissant des paniers alimentaires. Depuis la pandémie, l’organisme vient en aide à plus de 200 familles, soit l’équivalent de 600 personnes, selon la directrice, Brunilda Reyes. Renaud Philippe Le Devoir
14 Beaucoup de résidents du quartier envoient de l'argent à leur famille à l'étranger. Renaud Philippe Le Devoir
15 Marylin et Augustin, de la brigade d’information, discutent avec un homme dans une ruelle derrière la place Normandie. «Je ne suis sorti que deux minutes, mais sinon je mets toujours mon masque», répond l’homme qui ne veut pas que son identité soit révélée. Bravo pour ce que vous faites, c’est très important», leur dit-il lorsqu’ils repartent sur leur vélo. Renaud Philippe Le Devoir