Le CN rappelle des employés mis à pied à cause des blocus ferroviaires

Les blocus ont paralysé plus de 1400 trains de marchandises et de voyageurs et, selon les estimations d’analystes, ont coûté à l’entreprise ferroviaire des millions de dollars.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Les blocus ont paralysé plus de 1400 trains de marchandises et de voyageurs et, selon les estimations d’analystes, ont coûté à l’entreprise ferroviaire des millions de dollars.

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a commencé mardi à rappeler la plupart des 450 travailleurs temporairement mis à pied le mois dernier dans l’est du pays lorsque des blocus ont perturbé son réseau.

Les blocus ont paralysé plus de 1400 trains de marchandises et de voyageurs et, selon les estimations d’analystes, ont coûté à l’entreprise ferroviaire des millions de dollars. Par voie de communiqué, le président-directeur général du CN, Jean-Jacques Ruest, a souligné que la « reprise complète exigera plusieurs semaines ».

Dans l’est du pays, le réseau de la plus importante compagnie ferroviaire au pays était à l’arrêt depuis le 13 février, une semaine après le blocus des manifestants Mohawk de Tyendinaga qui ont occupaient une liaison ferroviaire névralgique à l’est de Belleville, en Ontario.

La police provinciale a démantelé le blocus la semaine dernière, qui a été mise en place dans un élan de solidarité avec certains chefs héréditaires de Wet’suwet’en qui s’opposent à un gazoduc qui devrait traverser leur territoire en Colombie-Britannique.

Dimanche, les chefs héréditaires sont parvenus à un projet d’accord avec les principaux ministres des gouvernements fédéral et provincial.