Première bordée de neige hâtive au Québec et au Nouveau-Brunswick

Environnement Canada prévoit une accumulation de 15 à 20 centimètres de neige, mais ce total pourrait atteindre jusqu’à 40 centimètres dans certains secteurs de l’est du Québec et du nord du Nouveau-Brunswick.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Environnement Canada prévoit une accumulation de 15 à 20 centimètres de neige, mais ce total pourrait atteindre jusqu’à 40 centimètres dans certains secteurs de l’est du Québec et du nord du Nouveau-Brunswick.

Une première bordée de neige est attendue sur le Québec et le Nouveau-Brunswick, avec des avertissements de tempête hivernale en vigueur pour la plupart des régions qui longent la vallée du Saint-Laurent.

La neige a commencé à s’amonceler lundi après-midi sur le sud du Québec. Elle doit s’intensifier et atteindre le centre de la province en début de soirée, puis gagner l’est et le Nouveau-Brunswick au cours de la nuit, selon Alexandre Parent, météorologue à Environnement Canada.

L’agence fédérale prévoit une accumulation de 15 à 20 centimètres de neige, mais ce total pourrait atteindre jusqu’à 40 centimètres dans certains secteurs de l’est du Québec et du nord du Nouveau-Brunswick.

Des avertissements de tempête hivernale ont également été émis dans des régions comme Québec, Charlevoix, Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, où des vents puissants s’ajouteront à la neige abondante, avec des rafales jusqu’à 60, voire 70 km/h.

« La période la plus critique en termes de déplacements risque d’être demain matin [mardi] pour les grandes régions de Montréal et de Québec », précise le météorologue.

Le ministre québécois des Transports, François Bonnardel, a lancé un appel à la prudence sur Twitter: « J’insiste sur le fait que les automobilistes qui n’ont pas leurs pneus d’hiver doivent planifier autrement leurs déplacements ou éviter de prendre la route. »

 

Du côté du Nouveau-Brunswick, la province sera pratiquement balayée dans son ensemble par le système dépressionnaire, qui s’accompagnera aussi de grésil et de pluie verglaçante.

Cette première bordée de neige est assurément précoce, mais sans pour autant s’approcher d’un record, précise Alexandre Parent.

« Dépendamment des secteurs, on voit qu’on est entre deux et quatre semaines à l’avance sur les moyennes », rapporte-t-il, en notant qu’un peu de pluie pourrait suffire à faire fondre cette neige dans le sud du Québec, où un adoucissement des températures est prévu la semaine prochaine.

Mais même si cette première bordée de neige ne se présente habituellement qu’à la fin du mois ou au début de décembre selon les régions, le météorologue n’écarte pas la possibilité que le gazon reste recouvert de blanc jusqu’au printemps.