D’autres évacuations possibles en Alberta à cause des feux de forêt

Près de 5000 résidants de High Level et des environs ont dû quitter leur domicile le mois dernier en raison de la progression de l’incendie de forêt Chuckegg Creek; ils ont été autorisés à rentrer chez eux le 2 juin.
Photo: Government of Alberta / Chris Schwarz / La Presse canadienne Près de 5000 résidants de High Level et des environs ont dû quitter leur domicile le mois dernier en raison de la progression de l’incendie de forêt Chuckegg Creek; ils ont été autorisés à rentrer chez eux le 2 juin.

Les résidants de High Level, dans le nord de l’Alberta, qui ont été chassés de leur domicile le mois dernier à cause de la menace des feux de forêt, doivent de nouveau se préparer à devoir quitter en vitesse.

Les autorités municipales signalent que les gens ne sont pas encore obligés de partir. Cependant, ils sont invités à rassembler leurs documents importants, à constituer des réserves d’eau potable et de nourriture et à remplir le réservoir d’essence de leur véhicule au cas où une évacuation soudaine devienne nécessaire.

Il en est de même pour les membres des Premières Nations de Bushe River et de Child Lake.

Près de 5000 résidants de High Level et des environs ont dû quitter leur domicile le mois dernier en raison de la progression de l’incendie de forêt Chuckegg Creek ; ils ont été autorisés à renter chez eux le 2 juin.

Lundi, la progression des flammes a entraîné l’émission d’un ordre d’évacuation pour les résidants d’Indian Cabins, à une dizaine de kilomètres de la frontière des Territoires du Nord-Ouest, de même que plus au sud, à Trout Lake, à environ 150 kilomètres à l’ouest de Fort McMurray.