Piratage informatique: six personnes sont mises en accusation

Six personnes ont été arrêtées en lien avec les attaques informatiques perpétrées depuis le 18 mai dernier contre des sites publics et parapublics, a annoncé hier la Sûreté du Québec (SQ).

Les arrestations ont eu lieu à Rimouski, Sherbrooke, Forestville, Montréal et Longueuil dans le cadre de cette enquête, qui a donné lieu à six perquisitions. Les individus - parmi lesquels se trouvent trois personnes d’âge mineur - ont comparu hier après-midi.

 

Deux accusations ont été portées, utilisation non autorisée d’un ordinateur et trafic de données recelées, des chefs pouvant entraîner des peines de dix ans de prison pour les adultes et de deux ans pour les mineurs, a indiqué Radio-Canada.

 

Les six individus ont été libérés à certaines conditions, dont ne pas avoir accès à un ordinateur. Toujours selon Radio-Canada, les accusés ne se connaissaient que par leur pseudonyme dans les forums de discussion sur Internet.

 

Le procureur de la Couronne, François Allard, a affirmé à la télévision publique ne pas pouvoir déterminer si des accusations de complot avec un groupe organisé ou de gangstérisme pourraient être portées. Il a ajouté que l’enquête se poursuit, en fonction de « perquisitions assez nombreuses » effectuées hier matin.

 

Les accusés doivent revenir en cour le 18 septembre pour la suite des procédures.

 

Au cours des dernières semaines, de nombreux sites Internet, dont ceux du Parti libéral du Québec, de l’Aide financière aux études et du ministère de l’Éducation, ont été les cibles de pirates informatiques.

 

La SQ n’a pas voulu préciser si les arrestations étaient reliées à ces actes de piratage. La police provinciale a également refusé de dire si les individus épinglés font partie d’un réseau de pirates.

 

La nébuleuse de pirates informatiques Anonymous avait revendiqué certaines de ces attaques. L’enquête a été menée par la SQ en collaboration avec les services de police de Montréal, de Laval et de Longueuil et la Gendarmerie royale du Canada.