Informatique - Ottawa avait été averti des activités de pirates

Ottawa — L'agence d'espionnage du Canada avait prévenu le gouvernement fédéral que certains de ses ministères étaient la cible de pirates informatiques quelques semaines à peine avant qu'une attaque ne paralyse des ordinateurs clés.

À la suite d'une évaluation menée en novembre dernier, nouvellement rendue publique, l'agence a tiré la sonnette d'alarme au sujet de courriels malveillants transmis sous la forme de vrais messages — le genre de ceux qui ont paralysé les réseaux fédéraux deux mois plus tard.

Dans son rapport, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) affirme que «les systèmes et réseaux utilisés par divers ministères du gouvernement canadien ont été attaqués directement et indirectement».

Une copie du document hautement confidentiel, entre-temps rayé de la liste de sécurité, a été obtenue par La Presse canadienne en vertu des dispositions de la Loi sur l'accès à l'information.

D'importantes parties du rapport daté du 4 novembre 2010 — incluant probablement des références directes à des suspects étrangers — ont été éliminées en raison de leur caractère sensible.

Exigences non respectées

Les employés du Conseil du Trésor et du ministère des Finances — dont les systèmes sont partagés — ont été privés d'accès à Internet, en janvier, après ce que des responsables gouvernementaux ont qualifié de «tentative non autorisée» afin d'infiltrer les réseaux.

Une évaluation de routine des deux ministères, l'an dernier, a permis de constater qu'ils n'avaient pas respecté les exigences du gouvernement en matière de sécurité de la technologie de l'information.

Des documents précédemment rendus publics grâce à la Loi sur l'accès à l'information montrent que les employés d'un certain nombre de ministères du gouvernement fédéral avaient été informés au sujet de tentatives faites par des pirates informatiques afin de s'infiltrer dans leurs systèmes, en janvier dernier, tout juste quelques jours avant que ces tentatives soient couronnées de succès.