Percé maintient sa redevance touristique malgré la grogne

Certains commerçants trouvent illogique de devoir percevoir la redevance à l’année. La mairesse de Percé se dit «ouverte» à réviser sa réglementation pour l’améliorer, mais «nous n’allons pas faire de moratoire ni suspendre son application».
Renaud Philippe Archives Le Devoir Certains commerçants trouvent illogique de devoir percevoir la redevance à l’année. La mairesse de Percé se dit «ouverte» à réviser sa réglementation pour l’améliorer, mais «nous n’allons pas faire de moratoire ni suspendre son application».

Si des commerçants sont contre, la mairesse assure qu’elle leur profitera en donnant de l’oxygène aux finances de Percé.

Vous avez lu tous vos articles gratuits

Vous aimez notre contenu ?
Connectez-vous pour en lire plus.

Créez un compte

Déjà abonné? .