Québec obligera le port du masque médical au primaire dans les zones rouges

La Santé publique a recommandé au gouvernement de resserrer les mesures sanitaires dans les écoles afin de contrer la menace des nouveaux variants.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir La Santé publique a recommandé au gouvernement de resserrer les mesures sanitaires dans les écoles afin de contrer la menace des nouveaux variants.

Les élèves du primaire dans le Grand Montréal devront porter le masque médical en classe au retour de la semaine de relâche, a appris La Presse canadienne de source sûre.

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, annoncera jeudi qu’il étendra la mesure aux autres régions en zone rouge une semaine plus tard, soit le 15 mars.

Actuellement, les élèves du primaire portent le masque dans l’autobus et dans les corridors de l’école. Seuls les élèves de cinquième et sixième année doivent porter un masque en classe.

Désormais, tous les élèves de la première année à la sixième année devront porter un masque de procédure en tout temps, sauf dans la cour de récréation.

C’est la Santé publique qui a recommandé au gouvernement Legault de resserrer les mesures sanitaires dans les écoles afin de contrer la menace des nouveaux variants.

Cette inquiétude tient au fait que les nouveaux variants sont plus transmissibles que la souche de base.

Les éclosions sont en hausse dans les écoles (2376 cas actifs) alors que le nombre de cas dans la population en général est plutôt à la baisse. En date du 23 février, 958 classes au Québec étaient fermées.

Le gouvernement fournira aux écoles des masques « bleus » de petite taille, adaptés aux visages des enfants.

Au secondaire, le masque de procédure est obligatoire depuis le 18 janvier. Chaque élève en reçoit deux par jour.

Par ailleurs, M. Roberge annoncera jeudi qu’il n’y a pas de changement dans les régions en zone orange.

À voir en vidéo