Le député Harold LeBel de retour en cour mardi

Le député de Rimouski, Harold LeBel
Photo: Francis Vachon Archives Le Devoir Le député de Rimouski, Harold LeBel

Le député Harold LeBel, qui fait face à des accusations d’agression sexuelle, doit se représenter devant le juge mardi. Il annoncera alors s’il souhaite un procès devant juge ou devant jury.

Une audience est prévue au palais de justice de Rimouski mardi matin. Selon son avocat Maxime Roy, la séance vise à régler certains détails « administratifs », dont le type de procès.

L’ancien député péquiste, désormais indépendant, a été arrêté en décembre dernier après qu’une femme eut porté plainte contre lui pour une agression sexuelle. Il a depuis fait savoir qu’il plaiderait non coupable.

D’ici là, le député de Rimouski ne reviendra pas à l’Assemblée nationale, mais il continuera à participer aux travaux par visioconférence. Il a aussi embauché une personne pour l’assister sur place. « Les règles actuelles concernant la COVID lui permettent d’exercer ses fonctions à distance », a indiqué Me Roy. « Dans la mesure où on peut le faire, c’est sûr qu’on va privilégier cette avenue-là. »

D’autres détails suivront.