La situation est sous contrôle dans les CHSLD, selon le ministre Dubé

Le premier ministre François Legault fait le point sur la pandémie de COVID-19, en compagnie du ministre de la santé, Christian Dubé, et du Dr Horacio Arruda.
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le premier ministre François Legault fait le point sur la pandémie de COVID-19, en compagnie du ministre de la santé, Christian Dubé, et du Dr Horacio Arruda.

Malgré la hausse des cas et des décès dans plusieurs CHSLD et résidences pour aînés, le gouvernement plaide que la situation actuelle n’a rien de comparable à celle du printemps dernier.

«On n’est pas du tout dans le même registre », a dit le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Au 50e jour de la première vague, on recensait 2700 cas dans 100 établissements alors qu’on en dénombre huit fois moins, a-t-il précisé avant de souligner que le problème était concentré cette fois dans « quatre ou cinq CHSLD ».

Lundi, Québec a dépêché des équipes d’intervention tactique dans quatre CHSLD particulièrement éprouvés : le CHSLD de Lambton en Estrie (22 cas, 6 décès), le CHSLD du Fargy dans la Capitale-Nationale (38 cas, 5 décès), le CHSLD Isidore-Gauthier au Lac-Saint-Jean (16 cas, 7 décès) et le CHSLD Sainte-Croix en Montérégie (37 cas, 13 décès).

Sur les 1033 nouveaux cas annoncés jeudi, une centaine sont liés à des résidents de CHSLD et 70 autres à des personnes vivant dans des résidences pour aînés (RPA).

Pour l’heure, le gouvernement n’a pas l’intention de resserrer les règles sur les visites mais le directeur de la Santé publique Horacio Arruda a enjoint les résidents de RPA à limiter leurs contacts avec d’autres personnes.

Défi 28 jours : pas de réponses avant la semaine prochaine

Le gouvernement a annoncé jeudi 20 pertes de vies supplémentaires causées par la COVID-19. Huit personnes sont décédées au cours des 24 dernières heures et les autres décès sont survenus entre le 15 et le 20 octobre.

« La situation reste inquiétante », a dit le premier ministre François Legault avant de souligner qu’elle était pire aux États-Unis, en France, et au Royaume-Uni.

Quant à savoir quelles restrictions seront maintenues au-delà de la période des 28 jours, le premier ministre se donne encore quelques jours pour trancher. Il compte faire connaître sa décision au début se la semaine prochaine, juste avant le mercredi 28 octobre.

François Legault a concédé qu’il aurait préféré voir le nombre de cas en baisse à cette étape-ci alors que le Québec demeure aux prises avec « un plateau » d’un millier de nouveaux cas par jour.

D’autres détails suivront.