Québec investit 375 millions pour contrer le décrochage au niveau postsecondaire

Ces mesures permettront d’élargir le bassin d’étudiants admissibles au programme de prêts et bourse de plus de 20 000 étudiants, indique la ministre Danielle McCann.
Photo: iStock Ces mesures permettront d’élargir le bassin d’étudiants admissibles au programme de prêts et bourse de plus de 20 000 étudiants, indique la ministre Danielle McCann.

Pour les étudiants de niveau postsecondaire qui ont besoin d’aide en ce temps de pandémie et afin d’éviter le décrochage scolaire, Québec a annoncé vendredi un investissement supplémentaire de 375 millions de dollars.

« Les étudiants ont été ébranlés par la situation inhabituelle de la COVID-19, a déclaré la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann. L’un des principaux enjeux lorsque l’on décide de poursuivre ses études, c’est l’aspect financier ».

La ministre a fait cette annonce en conférence de presse, vendredi matin à Montréal. Elle devait être diffusée en direct sur la page Facebook du ministère, mais des ennuis techniques ont fait échec à sa diffusion.

De cette somme de 375 millions de dollars annoncée, 100 millions de dollars permettront de bonifier le programme d’aide financière aux études de façon permanente.

De plus, un investissement non récurrent de 200 millions de dollars devrait permettre de mieux répondre aux besoins découlant de la crise de la COVID-19 pour les bénéficiaires du programme de prêts et bourses pendant leurs études, pour l’année 2020-2021. Cela représente un montant supplémentaire de 96 $ par mois pour les étudiants qui résident chez leurs parents et de 205 $ pour les étudiants ne résidant pas chez leurs parents, a calculé le ministère.

Ces mesures permettront d’élargir le bassin d’étudiants admissibles au programme de prêts et bourse de plus de 20 000 étudiants, indique la ministre.

Elles visent à maintenir l’endettement à un bas niveau et à fournir plus de liquidités aux étudiants : cela représentera pour eux une somme de près de 700 $ par année.

Ces derniers seront ainsi encouragés à poursuivre leurs études ou à les reprendre, espère le ministère.

Étant donné tous les bouleversements causés par la pandémie de COVID-19, une enveloppe de 75 millions de dollars sera accordée, dès la prochaine rentrée, pour le soutien direct aux étudiants, afin d’assurer leur réussite.

De cette somme, 35 millions de dollars iront pour du soutien matériel, 30 millions pour de l’encadrement pédagogique et 10 millions pour du soutien psychosocial.

À voir en vidéo