Legault ne présentera pas d’excuses pour ses propos controversés sur Rona

Les marchands indépendants affiliés au quincaillier Rona se sont sentis injustement visés par les propos du premier ministre.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Les marchands indépendants affiliés au quincaillier Rona se sont sentis injustement visés par les propos du premier ministre.

Il n’est pas question que le premier ministre François Legault présente ses excuses pour ses propos controversés tenus sur Rona, qui lui ont attiré les foudres de certains marchands. Dimanche, en mêlée de presse, le premier ministre a soutenu qu’il n’avait rien à se reprocher.

Il nie avoir suggéré de boycotter les produits de quincaillerie vendus chez Rona, ajoutant que sa sortie des derniers jours ne visait qu’à indiquer sa préférence pour l’achat local. Il avait dit préférer des enseignes comme Patrick Morin et Canac.

« Je ne vois pas pourquoi je m’excuserais », a-t-il tranché. Il dit faire la promotion des « produits locaux », et préférer faire ses courses « chez des marchands québécois ».

Sauf que, quoi qu’il prétende, les marchands indépendants affiliés au quincaillier Rona se sont sentis injustement visés par ses propos.

Rona a été acquis par le géant Lowe’s, qui a procédé à des licenciements à Boucherville.

« Je suis outrée de voir qu’il rejette les entrepreneurs québécois de cette façon », avait réagi au cours des derniers jours Isabelle Gauthier, de la troisième génération chez Roch Gauthier Fils, qui exploite deux quincailleries affiliées à l’enseigne Rona depuis plus de 35 ans, à Les Cèdres et Saint-Polycarpe.

« M. Legault n’a pas l’air de comprendre le quotidien des marchands affiliés et il a tout mis dans le même panier », déplorait Mme Gauthier, estimant que le premier ministre devait présenter ses excuses.

Selon Mme Gauthier, les commentaires du premier ministre, et aussi des propos semblables tenus par son ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, ont obligé des marchands à passer en mode « gestion de crise » afin de rassurer à la fois leurs employés et leur clientèle.

En plus de magasins à grande surface et d’établissements franchisés, le réseau de Rona et Lowe’s compte environ 150 détaillants indépendants.

L’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT), qui regroupe environ 1000 marchands de nombreuses enseignes, dont Rona, de distributeurs et fabricants de quincaillerie et de matériaux de construction, s’était montrée tout aussi préoccupée.

Son président et chef de la direction, Richard Darveau, a dit que les marchands indépendants Rona se sentaient « pris en otage » dans un débat dans lequel ils n’ont rien à voir.