François Legault veut un programme d’aide pour les producteurs de porc

La Chine a suspendu toutes les importations de viande canadienne mercredi.
Photo: Andy Wong Associated Press La Chine a suspendu toutes les importations de viande canadienne mercredi.

Inquiet par la suspension de viande de porc et de boeuf canadiens en Chine, le premier ministre François Legault a demandé à Ottawa de créer un programme d’aide financière pour les producteurs agricoles touchés.

Il a abordé la question mercredi matin avec le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau.

M. Legault n’exclut pas que le mette sur pied son propre programme d’aide, mais il estime que c’est le gouvernement fédéral qui devrait payer puisqu’il est fautif.

La Chine a suspendu toutes les importations de viande canadienne mercredi. Il s’agit d’une nouvelle escalade dans son différend diplomatique avec le Canada à la suite de l’arrestation de la dirigeante de Huawei, Meng Wanzhou, à Vancouver.

Dans une déclaration publiée sur son site Internet, l’ambassade explique que la décision a été prise parce que près de 200 faux certificats sanitaires de vétérinaires auraient été identifiés dans des produits de porc exportés vers la Chine. Des résidus de ractopamine, un additif alimentaire interdit en territoire chinois, auraient également été retrouvés dans la viande canadienne, selon l’ambassade.

Le premier ministre Legault s’est gardé de faire le lien entre la suspension chinoise et le sort de la dirigeante de Huawei. Le Québec est l’un des principaux exportateurs de porc au pays.

Avec La Presse canadienne

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.