En bref - Des factures gonflées pour Québec

Des entreprises auraient mis en place un système pour gonfler les coûts des projets informatiques du gouvernement du Québec, a rapporté Radio-Canada, hier.

Ce stratagème leur permettrait d'accroître d'au moins 20 % les factures des contrats informatiques, au moment où le gouvernement investit des centaines de millions de dollars dans l'informatisation. Un chef d'entreprise, qui a témoigné à Radio-Canada sous le couvert de l'anonymat par crainte de représailles, a affirmé que ces entreprises arrivaient avec «de nouveaux coûts» qui vont «jusqu'à doubler la valeur du contrat».

Un consultant, qui a aussi préféré garder l'anonymat, a soutenu que ces entreprises soumissionnaient «le plus bas possible» et «s'arrangeaient ensuite pour aller chercher des modifications nécessaires pour faire augmenter la facture».

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

3 commentaires
  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 16 avril 2010 08 h 54

    Quele nouvelle surprise!

    Le bureau du Premier ministre et le ministre en fonctions ne savaient pas. Vraiment! Un sommeil voulu à l`éther.

  • Renaud Blais - Inscrit 16 avril 2010 10 h 24

    Ça commence à puer pas mal fort

    Je ne comprends pas, sans doute parce que je ne lis pas tout, pourquoi personne ne se rappelle que Jean Charest était membre du gouvernement Mulronay lorsque, à la fin de son 2e mandat, ce gouvernement fut "mis à la porte" du parlement parce qu'il était un des plus corrompu au Canada des 50 dernières années.
    Ce qu'il faut dire aussi c'est que cette façon de fonctionner avec LES DEUX MAINS dans l'assiette au beurre, le copinage etc., cela est une façon de fonctionner qui fut la règle depuis au moins les débuts de l'histoire du Canada.
    Ce n'est que depuis la Révolution tranquille que cela a commencé à changer et une culture établie c'est très long à changer.
    Je n'exprime pas ici un point de vue défaitiste, j'appelle à la vigilance.
    Renaud Blais
    Québec

  • Roland Berger - Inscrit 16 avril 2010 17 h 50

    Corruption en Afghanistan

    Dire qu'on dit que la corruption fleurit à ciel ouvert en 'Afghanistan.
    Roland Berger
    St. Thomas, Ontario