Réseau de la SEPAQ - Québec investira 55 millions dans les parcs et les réserves fauniques

Les installations des parcs nationaux, réserves fauniques et centres touristiques du Québec s'offriront une cure de jeunesse dès cette année, alors que Québec investit 55 millions dans les infrastructures et le développement du réseau de parcs de la province.

De nouveaux pavillons d'interprétation, des sentiers pédestres fraîchement tapés, des pistes cyclables, des expositions thématiques et des aires de pique-nique toutes neuves seront notamment proposés aux visiteurs du réseau de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ).

«La ligne directrice de ces investissements est d'abord l'amélioration du service à la clientèle», a indiqué la ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Line Beauchamp, qui procédait au dévoilement des montants hier au Parc national des Îles-de-Boucherville, en Montérégie.

Certaines de ces sommes seront destinées au développement de secteurs autrefois négligés, par exemple par la construction de nouvelles entrées dans les parcs nationaux. «C'est parfois aussi de base que d'améliorer les services sanitaires et l'approvisionnement en eau potable», a-t-elle ajouté au cours d'une entrevue avec La Presse canadienne.

L'enveloppe de 55 millions avait été annoncée lors du dépôt du budget en mars dernier. Les travaux s'échelonneront sur les quatre prochaines années et devraient créer 224 emplois directs.

Les activités de plein air gagnent en popularité, affirme Mme Beauchamp, qui précise que l'achalandage a augmenté de près de 50 % au cours des dix dernières années. «Les Québécois sont plus que jamais amoureux de leur nature et de leurs parcs.»

Les parcs nationaux génèrent des retombées économiques annuelles de plus de 400 millions.

Pour chaque dollar dépensé dans un parc par un visiteur, 15 $ sont utilisés en périphérie dans les restaurants, les hôtels ou les attractions locales: une bouffée d'air frais pour les régions de la province.

Des parcs un peu plus verts

De nouvelles initiatives seront mises sur pied cette année dans le réseau de la SEPAQ, notamment en faveur de la préservation de l'environnement.

Les centres d'alimentation du réseau proposeront désormais uniquement de la vaisselle compostable et des points de recyclage des petites unités de gaz propane, utilisées fréquemment en camping, seront installés.

Le service du «prêt-à-camper» constitue une autre nouveauté, qui vise cette fois à favoriser l'accessibilité des familles aux activités de plein air.

Soixante tentes toutes équipées seront mises à la disposition des familles qui souhaitent s'initier au camping sans pour autant débourser d'importantes sommes pour acquérir tout le matériel nécessaire. Elles pourront, à compter du 20 juin, louer ces tentes dans 13 des 22 parcs nationaux de la province.

À voir en vidéo