Les candidats de Valérie Plante et Denis Coderre devront être vaccinés

Denis Coderre a affirmé jeudi que tous ses candidats étaient déjà vaccinés, à l’exception de l’un d’entre eux qui n’a pas encore reçu sa deuxième dose pour des raisons médicales.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Denis Coderre a affirmé jeudi que tous ses candidats étaient déjà vaccinés, à l’exception de l’un d’entre eux qui n’a pas encore reçu sa deuxième dose pour des raisons médicales.

Ensemble Montréal et Projet Montréal exigeront de tous leurs candidats qu’ils aient reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19 avant le lancement de la campagne électorale municipale, qui débute vendredi.

Denis Coderre a affirmé jeudi que tous ses candidats étaient déjà vaccinés, à l’exception de l’un d’entre eux qui n’a pas encore reçu sa deuxième dose pour des raisons médicales.

La Presse rapportait jeudi que Julie-Pascale Provost, la candidate d’Ensemble Montréal qui s’est retirée de la course à la mairie de Lachine mercredi, se serait fait montrer la porte parce qu’elle n’aurait pas reçu de vaccin contre la COVID-19. Dans un message publié mercredi sur sa page Facebook, elle avait invoqué des raisons personnelles et familiales pour justifier sa décision.

Jointe par Le Devoir jeudi, Mme Provost a réitéré qu’elle souhaitait se concentrer sur sa famille et a qualifié de « faux et diffamatoire » l’article de La Presse, sans toutefois préciser si elle était effectivement vaccinée.

« Il ne faudrait pas créer des amalgames », a pour sa part soutenu Denis Coderre. « C’est une maman de quatre enfants. Elle ne m’a jamais dit qu’elle était vaccinée ou pas vaccinée. Pour des raisons familiales, elle a décidé de retirer sa candidature et je vais respecter ça. Ce n’est pas une anti- ou une pro-vaccin ; je ne sais pas », a indiqué l’aspirant maire alors qu’il faisait le bilan du mandat de l’administration Plante à la veille du déclenchement officiel de la campagne électorale municipale.

Pourtant, le 7 septembre dernier, Denis Coderre semblait avoir l’assurance que tous ses candidats étaient déjà adéquatement vaccinés. Dans un message publié sur son compte Twitter, il disait espérer que les candidats des partis adverses le soient aussi. Jeudi, il a cependant précisé que c’est au moment du dépôt du bulletin de candidature — à compter de vendredi — que la vaccination des membres de son équipe devrait être démontrée à l’aide du passeport vaccinal.

Projet Montréal assure pour sa part que tous ses candidats ont reçu leurs deux doses de vaccin.

Le chef de Mouvement Montréal, Balarama Holness, soutient que la double vaccination est une exigence de son parti. De son côté, Ralliement Montréal, le parti dirigé par Marc-Antoine Desjardins, dit encourager la vaccination pour tous.

 

Denis Coderre sur les lieux d’une fusillade

Alors qu’il faisait du porte-à-porte dans Saint-Michel mercredi après-midi avec Guillaume Lavoie, son candidat à la mairie de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Denis Coderre s’est retrouvé à près de 50 mètres d’une fusillade au cours de laquelle un homme a été blessé. Il était à l’intérieur d’un commerce quand les coups de feu ont éclaté. « C’était le troisième incident en trois semaines à la même place. On était près d’une garderie et on a tiré en plein jour. Gangs de rue ou pas, les gens ont peur et plein de gens nous ont dit : “M. Coderre, aidez-nous. Est-ce qu’on est obligés de déménager ?”», a-t-il dit. Il reproche à l’administration Plante son incapacité à gérer adéquatement l’enjeu de la sécurité à Montréal.



À voir en vidéo