Culture Montréal présente ses recommandations aux candidats à la mairie

L’ancien hôpital Royal Victoria
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L’ancien hôpital Royal Victoria

L’érection du centre DestiNATIONS, voué à la culture autochtone ; la mise en valeur du patrimoine bâti ; l’ouverture de locaux pour le théâtre anglophone émergent ; la création d’une bibliothèque numérique pour adolescents ; la mise sur pied d’un centre culturel sur le hip-hop : ce sont quelques-unes des 40 recommandations qu’a émises Culture Montréal mardi aux candidats à la mairie de la métropole et à leurs partis.

« Dans les priorités, c’est urgent qu’on s’occupe du patrimoine », dit Valérie Beaulieu, directrice générale de Culture Montréal. La Ville a « énormément de grands ensembles patrimoniaux et de bâtiments vacants », note-t-elle, et ces espaces vont continuer de se détériorer s’ils demeurent inoccupés. Un coup de barre est nécessaire, soutient Mme Beaulieu.

La présidente de l’organisme, Liza Frulla, donne en exemple l’ancien Institut des Sourdes-muettes, sis tout près de l’ITHQ, rue Saint-Denis. « C’est tellement grand. Il peut y avoir là des activités culturelles, du logement pour universitaires, de l’habitation. On ne peut pas laisser [à l’abandon] ce bâtiment qui fait un trait d’union entre [la rue] Saint-Denis Nord et [la rue] Saint-Denis Sud », dit-elle.

Sans parler des immenses espaces laissés vacants dans l’ancien Hôtel-Dieu ou l’ancien hôpital Royal Victoria. Il faudrait dorénavant que la réflexion sur l’avenir de ces lieux commence « en amont, avant qu’ils ne se vident », estime Mme Frulla.

Dans les priorités, c’est urgent qu’on s’occupe du patrimoine

 

Dans un ordre d’idée semblable, le projet du centre DestiNATIONS, consacré à la promotion de la culture autochtone, est plus que mûr après près de 10 ans dans les cartons, note d’ailleurs la présidente de Culture Montréal. « Le projet a été travaillé et retravaillé. La Ville a dit oui, le fédéral est plutôt pour », note Mme Frulla. La balle est dans le camp de Québec et « le timing est meilleur que jamais », dit-elle.

De même, le projet de bibliothèque numérique pour adolescents, qui devait initialement trouver place dans l’ancienne bibliothèque Saint-Sulpice, devrait être relocalisé, selon Culture Montréal. « Le projet est formidable, dit Liza Frulla. Est-ce qu’il peut être fait ailleurs ? » L’organisme souligne d’ailleurs la pauvreté de l’offre culturelle destinée aux jeunes Montréalais et propose la création d’un centre consacré au hip-hop, à l’image de La Place, à Paris.

Culture Montréal propose également que la statue décapitée de John A. Macdonald soit réinstallée comme « contre-monument » en compagnie d’une autre œuvre « qui lui répond », afin de susciter une réflexion sur les pans plus controversés de l’Histoire.

Enfin, en plus de créer un lieu pour accueillir les jeunes troupes de théâtre anglophones, Culture Montréal suggère que des formations en français soient données aux artistes anglophones et issus de l’immigration.

À voir en vidéo