Valérie Plante reconnaît avoir commis une «erreur»

Dans les faits, même avec un masque, les cinq personnes n’auraient pas dû s’asseoir à une même table, selon les règles sanitaires en vigueur.
Photo: Photo tirée de Twitter Dans les faits, même avec un masque, les cinq personnes n’auraient pas dû s’asseoir à une même table, selon les règles sanitaires en vigueur.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a reconnu samedi avoir commis « une erreur » la veille en se réunissant avec quatre autres personnes à la même table d’une terrasse du Plateau-Mont-Royal, faisant ainsi fi, momentanément, des règles sanitaires en vigueur pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Mme Plante s’est déplacée vendredi soir au nouveau restaurant Le Pontiac, situé sur l’avenue du Mont-Royal, pour célébrer la réouverture des terrasses avec son adjointe Isabelle Proulx-Hétu, qui célébrait d’ailleurs son anniversaire hier. Sur une photo diffusée sur le compte Instagram de Mme Plante vendredi soir, on pouvait voir les deux femmes trinquer, seules à une même table.

Or, une photo prise par un citoyen a montré Mme Plante en présence d’un total de quatre autres personnes assises à une même table sur la terrasse de ce restaurant du Plateau-Mont-Royal cette même soirée. On les voit discuter et prendre un verre. « Les règles de [la] santé publique ne s’appliquent pas à la mairesse Valérie Plante », a déploré sur Twitter Frederick Carle. Plusieurs autres internautes ont aussi déploré cette situation.

 

En effet, le plan de déconfinement du gouvernement Legault indique que seulement deux adultes de résidences différentes peuvent s’asseoir à une même table. Ceux-ci peuvent être accompagnés de leurs enfants d’âge mineur.

« Oui, c’est mon erreur. Je mangeais avec une amie, et le chef [du restaurant, Danny St-Pierre] et deux membres de mon équipe sont venus s’asseoir avec nous quelques minutes. On aurait dû remettre nos masques. Ça montre qu’on doit être vigilants et qu’on n’est pas à l’abri d’une erreur malgré nos bonnes intentions », a reconnu Mme Plante samedi matin sur son compte Twitter.

Dans les faits, même avec un masque, les cinq personnes n’auraient pas dû s’asseoir à une même table, selon les règles sanitaires en vigueur.

Lorsque joint par Le Devoir samedi, le cabinet de Mme Plante nous a indiqué que la mairesse se contentera pour l’instant de cette déclaration. Elle devrait toutefois réagir davantage plus tard cet après-midi en marge d’un événement médiatique qui aura lieu vers 13 h 45 au parc Frédéric-Back. La mairesse décernera alors la citoyenneté d’honneur à la directrice générale de la Maison d’Haïti, Marjorie Villefranche.

Aucune arrestation

Par ailleurs, malgré le fort achalandage dans les terrasses et les parcs de la métropole vendredi soir à l’occasion de la fin du couvre-feu, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n’a signalé aucun débordement.

« Les chiffres que j’ai jusqu’à maintenant, ce serait aucun constat, aucune arrestation », a confirmé au Devoir samedi matin l’agente-relationniste Véronique Comtois, du SPVM.

De nombreux policiers ont été déployés hier soir à des endroits clés hier soir pour éviter les débordements. Lors du passage du Devoir dans le Vieux-Montréal peu après 22 h, vendredi, de nombreux policiers supervisaient notamment la Place Jacques-Cartier et le Vieux-Port, qui étaient bondés de passants festifs.

« On avait des effectifs qui étaient dégagés pour être présents, pour être visibles, mais somme toute, ça s’est bien passé », a ajouté Mme Comtois.

À voir en vidéo