Montréal installe une halte chaleur temporaire pour les itinérants dans le square Cabot

Pour l’instant, l’installation de la halte chaleur est prévue pour deux semaines, confirme la ville.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Pour l’instant, l’installation de la halte chaleur est prévue pour deux semaines, confirme la ville.

À la suite de la mort tragique de Raphael André, la Ville de Montréal installe une halte chaleur temporaire dans le square Cabot pour les itinérants qui n’ont pas de place dans les refuges ou qui ne souhaitent pas s’y rendre pour la nuit.

Se disant « terriblement ébranlée » par le décès de Raphael « Napa » André, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé lundi l’installation d’un chapiteau chauffé qui sera accessible dès mardi, de 20 h à 5 h du matin. Les plus vulnérables qui fréquentent le secteur pourront bénéficier sur place d’un service de café et de sandwichs, de même que du soutien d’intervenants sociaux.

Le chapiteau servira également de lieu de recueillement à la mémoire de celui que tout le monde appelait Napa.

« Cet événement tragique met encore une fois en lumière l’importance d’augmenter le nombre de ressources adaptées dans la métropole, notamment pour les populations autochtones en situation d’itinérance », a affirmé la mairesse par voie de communiqué lundi.

Cette halte chaleur était l’idée de Nakuset, directrice générale du Foyer pour femmes autochtones de Montréal, reconnaît la mairesse. « Alors que nous empruntons le chemin de la réconciliation et afin d’honorer la mémoire de M. André, la Ville de Montréal répond à l’appel de Nakuset et de ses partenaires pour les soutenir dans la mise en place d’une halte chaleur extérieure et temporaire au square Cabot. En plus d’offrir des services, ce lieu, je l’espère, apportera un peu de chaleur aux personnes vulnérables qui fréquentent le square la nuit. »

Deux semaines

Nakuset se réjouit de voir que la Ville accepte de financer le projet. « La tente est un symbole fort, explique-t-elle en entrevue au Devoir. Après les funérailles de Napa, la communauté a installé une tente à l’extérieur de la maison familiale. C’est un endroit où il aurait pu venir pour se réchauffer, où il se serait senti bien et qui lui aurait possiblement permis de survivre. Une tente, c’est ce qu’il aurait aimé. »

Pour l’instant, l’installation de la halte chaleur est prévue pour deux semaines, confirme la Ville. « Comme les intervenants sociaux trouvés par l’organisme sont disponibles pour deux semaines, on l’ouvre pendant cette période et, entre-temps, on travaille sur des mesures pérennes, répond Geneviève Jutras, attachée de presse au cabinet de la mairesse et du comité exécutif. On est vraiment tributaires des ressources humaines qui sont déployées au square Cabot et qui viennent d’ailleurs au Québec. »

Nakuset espère que l’expérience sera si positive que la Ville n’aura d’autre choix que de la maintenir au-delà des deux semaines prévues.

À voir en vidéo