Du stationnement gratuit le week-end à Montréal à partir de la mi-novembre

La rue Sainte-Catherine Ouest restera piétonne, et 18 000 espaces de stationnement seront gratuits à Montréal les fins de semaines.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne La rue Sainte-Catherine Ouest restera piétonne, et 18 000 espaces de stationnement seront gratuits à Montréal les fins de semaines.

Afin de stimuler le commerce local durement touché par la pandémie, Montréal offrira la gratuité des stationnements sur rue pendant les fins de semaine à compter du 14 novembre, et ce, jusqu’au 31 décembre.

Quelque 18 000 espaces de stationnement tarifés seront accessibles gratuitement sur l’ensemble du territoire montréalais en prévision de la période des Fêtes. De ce nombre, 7500 sont situés au centre-ville. Cette mesure se traduira par des pertes anticipées de 1,7 million de dollars pour la Ville.

La mairesse, Valérie Plante, a fait savoir que la Ville consacrera 6 millions au plan visant à encourager le commerce local.

Parmi les autres mesures du plan, la Ville permettra le prolongement des heures d’ouverture des commerces jusqu’à 22 h les jours de semaine et jusqu’à 19 h la fin de semaine. Montréal encouragera aussi la réalisation de projets d’animation sur les artères commerciales et compte miser sur la poursuite des projets favorisant la livraison urbaine. La piétonnisation de la rue Sainte-Catherine Ouest, entre la rue De Bleury et le boulevard Saint-Laurent, sera aussi maintenue pour la période hivernale.

Directeur général de Montréal centre-ville, Émile Roux reconnaît que la période des Fêtes sera décisive pour la survie de nombreux commerces du centre-ville. Il accueille donc favorablement la gratuité du stationnement annoncée par l’administration Plante. « Les habitudes de magasinage pendant la COVID ont changé et on s’est rendu compte que le mode de transport privilégié, quand il s’agit de magasiner, est la voiture pour 60 % des répondants, explique-t-il. Et les personnes qui viennent magasiner en voiture dépensent deux fois plus que celles qui utilisent les autres modes de transport. »

Le centre-ville en crise

Cette annonce survient alors que le centre-ville tente péniblement de traverser la crise. Dans un rapport publié jeudi, l’Institut de développement urbain (IDU) et Montréal centre-ville tracent un portrait plutôt morose de la situation du cœur de la ville.

Le rapport relève notamment que la fréquentation des commerces est en chute libre au centre-ville. Ainsi, dans le cadre d’un sondage réalisé par la firme Altus auprès de 1000 résidents du Grand Montréal, seulement 26 % des répondants disent avoir fréquenté des commerces et des restaurants du centre-ville depuis le début de la pandémie, alors que le taux était de 62 % avant la crise. Au mois d’août, 26 % de l’ensemble des commerces du centre-ville étaient vacants.

Le rapport note aussi la chute importante du taux d’occupation des hôtels qui, en un an, est passé de 88 % à 19 %. Quant aux musées, leur fréquentation a dégringolé de 95 %. Sur l’ensemble des immeubles de bureaux du centre-ville, 11,5 % sont disponibles et c’est dans la catégorie des immeubles de classe C que le taux est le plus élevé, soit 18 %.

26%
C’est la proportion de gens qui disent avoir fréquenté des commerces et des restaurants au centre-ville de Montréal depuis le début de la pandémie, selon un sondage.

La désertion des lieux de travail est directement liée au télétravail et l’effet risque de se prolonger puisque 75 % des 250 travailleurs du centre-ville sondés ont dit souhaiter passer la plus grande partie de leur temps en télétravail après la crise.

Bernard Poliquin, vice-président exécutif chez Cominar, croit tout de même que tôt ou tard de nombreux employés auront envie de retourner sur les lieux de travail. « On a le nez collé sur la pandémie », a-t-il fait valoir lors d’une conférence virtuelle organisée par l’IDU. « Je pense que, quand on va être sortis du traumatisme de la pandémie, les travailleurs vont vouloir avoir de la flexibilité, mais ils vont aussi exiger un lieu physique dans un environnement où on peut se retrouver en équipe. »

À voir en vidéo